Les photographes se sont révoltés contre les marques de mode et les influenceurs qui utilisent leurs images de streetsyle, sans les créditer. Ils refusent de travailler gratuitem