(publicité)
(publicité)

L'action de la marque américaine Abercrombie & Fitch, en perte de vitesse, flambait mercredi à Wall Street, portée par des informations de presse évoquant sa possible fusion avec l'une de ses compatriotes et rivales.

Le titre s'envolait de 12,94 pour cent à 14,31 dollars vers 19H25 GMT. D'après le Wall Street Journal, Abercrombie & Fitch (A&F) est parallèlement en discussion avec les groupes Express Inc et American Eagle Outfitters. Express Inc souhaite soit une fusion à égaux soit racheter simplement la marque dans une transaction financée moitié en numéraire moitié en actions, croit savoir le journal qui s'appuie sur des sources anonymes.

A&F, qui détient aussi la chaîne Hollister, s'est attachée les services de la banque privée américaine Perella Weinberg Partners pour la conseiller dans ces négociations. Contactée par l'AFP, Perella n'a pas répondu dans l'immédiat.

L'enseigne, qui fut autrefois lanceuse de tendances, est affectée depuis trois ans par la concurrence des marques de prêt-à-porter H&M et Zara (groupe Inditex), qui ont fini par lui piquer petit à petit sa clientèle de jeunes urbains fashionistas. La fréquentation de ses boutiques pâtit en outre de la pénétration du commerce en ligne, qui affecte la plupart des marques classiques de la grande distribution américaine. (AFP)