Alibaba, numéro un chinois de la vente en ligne, a relevé une fois encore ses prévisions de revenus annuels, après un bond de 35 pour cent de son bénéfice net au troisième trimestre de son exercice décalé, dopé par les soldes monstres du "jour des célibataires".

Sur la période octobre-décembre, le géant du web chinois, coté à New York, a annoncé jeudi avoir enregistré un bénéfice net part du groupe de 24,1 milliards de yuans (3,7 milliards de dollars). Dans le même temps, le chiffre d'affaires du groupe fondé par l'emblématique multi-milliardaire Jack Ma a plus que doublé sur un an (+56 pour cent), à 12,76 milliards de dollars.

Il a profité notamment du vertigineux succès de la "Fête des célibataires" du 11 novembre, une journée de soldes monstres pendant laquelle Alibaba a enregistré quelque 25 milliards de dollars de transactions sur ses plateformes -- soit un bond de 39 pour cent par rapport à l'édition 2016.

Fort de ces résultats, Alibaba a relevé ses prévisions de chiffre d'affaires pour l'exercice 2017/18 qui s'achèvera fin mars: il table désormais sur une hausse de 55 pour cent à 56 pour cent sur un an, contre une progression de 49 pour cent à 53 pour cent anticipée précédemment. Cette dernière prévision avait déjà été fortement révisée en hausse début novembre.

Le groupe chinois a par ailleurs dévoilé jeudi son intention d'acquérir une participation de 33 pour cent dans Ant Financial, une société financière qui lui était affiliée et contrôlée par Jack Ma. Ant Financial administre notamment l'application de paiement en ligne Alipay -- choix de règlement encouragé sur les plateformes de vente d'Alibaba -- mais également des produits financiers en ligne. Les détails financiers de l'opération n'ont pas été dévoilés.

Si Alibaba a largement diversifié ses activités, l'écrasante majorité (88%) vient toujours de ses plateformes de commerce en ligne, soutenues par la demande toujours robuste des consommateurs chinois. Les ventes au détail en Chine ont généré pour Alibaba des revenus trimestriels de 11,26 milliards de dollars (+57 pour cent sur un an), dopées par l'essor continu des transactions mobiles.

Alibaba assure qu'il comptait fin décembre quelque 580 millions d'usagers mensuels actifs se connectant via smartphone ou tablette, un gonflement de 18 pour cent sur un an. Alibaba, avec sa plateforme Taobao, domine à 90 pour cent le marché des échanges de particuliers à particuliers sur l'internet chinois, et sa plateforme Tmall y contrôle la moitié des transactions en ligne entre professionnels et particuliers.

Le groupe s'efforce de séduire la classe moyenne en gonflant l'offre de produits importés sur ses plateformes, mais entend également développer d'étroites interactions avec le commerce traditionnel: il comptait fin septembre 25 supermarchés sous sa marque Hema.

Il investit par ailleurs massivement dans l'intelligence artificielle en vue de muscler ses algorithmes pour doper ses volumes de ventes en ligne et ses connexions avec des magasins en dur. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS