• Home
  • Actualite
  • Business
  • Amazon secoué en bourse malgré des milliards de bénéfice

Amazon secoué en bourse malgré des milliards de bénéfice

By Herve Dewintre

1 nov. 2021

Business

« Seulement » 3,2 milliards de dollars de bénéfice net au troisième trimestre. Un résultat insuffisant pour les investisseurs qui pénalisent le géant du commerce en ligne.

Les investisseurs s’attendaient à de nouvelles prouesses mais Amazon n’a pas pu faire de miracles face à l’envolée des coûts qui touche de nombreux géants de l’industrie et des services. Les difficultés sont en effet nombreuses pour le titan de Seattle désormais dirigé, depuis juillet dernier, par Andy Jassy, ancien bras droit de Jeff Bezos. L’entreprise n’a dégagé que 3,2 milliards de dollars de bénéfices sur un volume de vente de 110,8 milliards de dollars alors que Wall Street anticipait 5 milliards de bénéfices sur un CA de 111,6 milliards.

Les profits ont ainsi été divisés par deux comparés à ceux de l’an dernier sur la même période. Résultat, le titre a été secoué en fin de semaine dernière en bourse. Le cours a chuté de 4 pour cent sur le marché hors cote, après la clôture du Nasdaq. Les raisons invoquées par Amazon pour justifier cette baisse de 50 pour cent de ses profits sont les problèmes de chaines d’approvisionnement et de pénurie de main-d'œuvre qui se sont révélés plus importants que prévu.

Ces problèmes logistiques ont entraîné une hausse des coûts de vente du groupe, mais aussi des frais de traitements et d’expéditions des commandes. Amazon prévient déjà que ces coûts vont continuer à augmenter au 4eme trimestre, laissant même entendre que les profits risquent d’être complètement avalés. « Nous anticipons plusieurs milliards de dollars de coûts supplémentaires dans notre activité de service aux consommateurs, à mesure que nous naviguons dans les problèmes de pénuries de main-d'œuvre, de hausses de salaires, de difficultés de chaîne mondiale d'approvisionnement, et de hausses de coûts de fret de transport maritime », indique Andy Jassy dans un communiqué.

Des grèves en Allemagne

Les coûts supplémentaires proviendront pour une part importante, des embauches massives prévues pour faire face à la hausse de la demande durant la saison des fêtes. Embauches auxquelles se superposent des hausses de salaires des employés des centres de distribution. Amazon dénombre 1,46 millions d’employés, soit 30 pour cent de plus que l’année dernière. La société prévoit à court terme, 275 000 embauches supplémentaires qui se feront dans un contexte social tendu : ce lundi 1er novembre, plusieurs entrepôts d’Allemagne ont entamé une grève en raison de revendications salariales et d'une amélioration des conditions de travail réclamée par l'organisation syndicale Verdi. Dans le même temps, à New York, 30 pour cent des 7 000 salariés d’un entrepôt new-yorkais de Staten Island se sont prononcés pour créer un syndicat (Amazon Labor Union).

Crédit photo : Amazon