Bata rachetée par un consortium d'enseignes d'Etam

En redressement judiciaire depuis le 4 février, Bata a trouvé un repreneur et disparaìt de l’Hexagone. La chaîne de chaussures, qui a subi des difficultés financières chroniques change de main en France et devient propriété du consortium d’enseignes Courir France, Etam, La Chaise longue, Un Jour ailleurs, Okaïdi, Armand Thiery et Yves Rocher France. Le Tribunal de Commerce de Nanterre a préféré cette offre aux autres propositions déposées par le groupe Vivarte (Minelli, André, La Halle, etc.) qui s’était associé au site de vente de chaussures Spartoo et à la société Spodis (JD Sports) ou encore le groupe espagnol Yorga par exemple.

Une opération à 7,8 millions d’euros

L’offre du consortium prévoit l’acquisition de 47 magasins sur les 72 que Bata possède en France pour 7,8 millions d’euros et une équipe de 206 employés sur un total de 355 que la chaîne de chaussure avait construit.

Fin 2014, Bata entrait au tribunal pour la première fois et son directeur général, François Le Ménahèze prenait le control de la marque en s’associant avec Etam et Courir.

Pour commercialiser leurs stocks repris (à raison d’un euro la paire de chaussures), Courir, Un Jour ailleurs et La Chaise longue utiliseront temporairement la marque Bata.

Selon le tribunal, la dette de Bata s’élevait à 24 millions d’euros dans sa déclaration de cessation des paiements et le groupe avait subi une forte baisse de fréquentation en magasins après les attentats de novembre, conjuguée à une météo non favorable et à une mauvaise situation économique.

Bata est un des plus grands groupes de chaussures au monde. La société, créée par une famille tchèque émigrée au Canada, commençait son activité en 1894 et actuellement Bata est présente un peu partout dans le monde à travers différentes sociétés.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS