• Home
  • Actualite
  • Business
  • Burberry : la reprise post-Covid dope les résultats semestriels

Burberry : la reprise post-Covid dope les résultats semestriels

By AFP

11 nov. 2021

Business

Crédit : Burberry, Facebook

Londres - Le groupe de luxe Burberry a enregistré une forte croissance de ses ventes au premier semestre grâce à la reprise économique post-Covid et à de meilleures marges.

Le chiffre d'affaires a grimpé de 38 pour cent à 1,2 milliard de livres (1,4 milliard d'euros), retrouvant son niveau d'avant la pandémie.

Le bénéfice part du groupe a de son côté quasi triplé sur un an à 144,9 millions de livres, d'après les comptes publiés par le groupe jeudi pour son semestre décalé, achevé fin septembre. Pour autant l'action dévissait de 8 pour cent en début de séance à Londres à 1 808,00 pence.

Une croissance à deux chiffres

"Les ventes à plein tarif enregistrent une croissance à deux chiffres" ce qui "renforce les marges et les liquidités" et "nous voyons une accélération de la performance dans les pays moins touchés par les restrictions aux voyages", commente le président du groupe Gerry Murphy. Il salue le travail de l'actuel directeur général Marco Gobbetti, sur le départ, et se dit "ravi de voir Jonathan Akeroyd nous rejoindre comme nouveau DG en avril".

La croissance est venue essentiellement des régions Amérique, de la Chine continentale et de la Corée du Sud tandis que "les autres régions étaient encore sous pression à cause d'un niveau de tourisme encore déprimé".

Le groupe britannique souligne avoir déjà ouvert 15 nouveaux "concept stores" et en prévoit 50 de plus dans le monde d'ici la fin de l'an prochain.

"La décision de Burberry d'affirmer son statut de marque haut-de-gamme s'avère une stratégie gagnante", a commenté Richard Hunter, stratège de marché chez Interactive Investor. Il note cependant que les investisseurs boursiers s'inquiètent de facteurs qui "pourraient nuire à la confiance des consommateurs", et particulièrement du "manque de touristes qui contrarie les aspirations du groupe, surtout en Europe". (AFP)