(publicité)
(publicité)
Burberry: progression des ventes au 1T grâce à la Chine et au Royaume-Uni

Le groupe britannique de luxe Burberry a annoncé mercredi une hausse de 3 pour cent de ses ventes au détail à taux de change constant au premier trimestre 2017-2018 en raison d'une progression continue en Chine et au Royaume-Uni.

Entre ler 1er avril et le 30 juin, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 478 millions de livres sterling (536 millions d'euros) sur ses ventes au détail, a expliqué le groupe dans un communiqué. A taux de change courant, le chiffre d'affaires des ventes au détail a même bondi de 13 pour cent, dopé par la dépréciation de la livre sterling qui élève les revenus tirés de l'étranger par Burberry, lorsqu'il en convertit les recettes en monnaie britannique.

Burberry a souligné une progression de sa croissance en Chine continentale et une amélioration continue à Hong-Kong. La Corée du Sud reste en revanche un territoire toujours difficile pour la marque. Sur la zone EMEIA (Europe, Moyen-Orient, Inde et Afrique), Burberry enregistre une progression comprise entre 6 et 9 pour cent tirée par le Royaume-Uni, même si une décélération est à noter en fin de période. Certains territoires européens se sont montrés plus faibles, à l'instar de l'Italie. Le Moyen-Orient reste également toujours à la traîne.

Du côté des Amériques, le groupe enregistre une baisse de l'ordre de 1 à 5 pour cent de ses ventes du fait d'un repli aux Etats-Unis où la fréquentation a diminué. "Les consommateurs de luxe américains dépensent moins chez eux du fait de la force du dollar, mais cela signifie aussi qu'ils achètent plus à l'étranger", nuance Steve Clayton, analyste au fonds HL Select UK Growth Shares.

Quant aux performances digitales, le chiffre d'affaires a continué de s'améliorer, les transactions par téléphone représentant à présent 40 pour cent de la vente en ligne. En Chine, les résultats du digital ont plus que doublé en comparaison avec l'année précédente.

Malgré ces performances plutôt encourageantes, Burberry s'attend à une baisse de ses ventes au détail à taux de change constant pour la deuxième moitié de l'année 2017-2018, excepté dans le secteur de la beauté, qui devrait voir les fruits de son partenariat stratégique noué avec Coty dès octobre. "Nous sommes satisfaits de nos résultats au premier trimestre, mais nous demeurons conscients du travail qu'il reste à réaliser", a indiqué le nouveau directeur général Marco Gobbetti. "C'est une période de grands défis pour Burberry et plus largement pour l'industrie du luxe."

La Bourse a pour sa part bien réagi à ces annonces, la cotation du groupe bondissant de 2,28 pour cent à 1.616 pence vers 10H30 GMT. (AFP)

Photo: Burberry