Le groupe industriel diversifié Chargeurs a enregistré des ventes en hausse de 11,3 pour cent au premier trimestre, à 161,2 millions d'euros, soutenues par les acquisitions réalisées l'an dernier et par un effet de change positif lié à l'appréciation du dollar.

A périmètre et changes constants, le chiffre d'affaires est en baisse organique de 4,6 pour cent, a précisé le groupe lundi dans un communiqué.

Les ventes franchissent pour la première fois le seuil des 160 millions d'euros sur le trimestre, a souligné Chargeurs, en mentionnant que la base de comparaison avec 2018 était très élevée.

La groupe a entamé 2019 avec "de bonnes performances commerciales sur tous les continents" dans un environnement économique "volatil", a commenté le PDG Michaël Fribourg, cité dans le communiqué.

M. Fribourg a confirmé l'objectif du groupe de franchir la barre du milliard d'euros de chiffre d'affaires à la fin 2021.

Le groupe a également réaffirmé viser cette année une nouvelle croissance de son chiffre d'affaires et de son bénéfice opérationnel courant. Chargeurs a souligné l'apport de sa stratégie de montée en gamme vers des produits et services à très forte valeur ajoutée.

Le groupe a lancé un nouveau programme pour "accélérer ses investissements d'innovation dans les technologies de rupture" et ses investisseurs stratégiques. Il va aussi "poursuivre activement sa stratégie d'acquisitions".

Les ventes du premier trimestre ont bénéficié de l'apport des acquisitions réalisées en 2018: la société britannique Leach et l'américain PCC Interlining.

L'intégration de PCC Interlining a notamment permis à la division Fashion Technologies (entoilage) de progresser de près de 57 pour cent à 53 millions d'euros. En données comparables, la hausse est de 2,4 pour cent.

Le premier pôle d'activité du groupe, les films de protection, était à l'inverse en recul de 7,4 pour cent à 69,2 millions d'euros (-9,5 pour cent en comparable). Mais Chargeurs indique que ce chiffre est "à comparer avec un premier trimestre 2018, dont l'activité se situait à un niveau record", et ajoute que, malgré l'environnement économique volatil, les commandes sont "à un niveau plus élevé qu'à la même période en 2018". (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS