Chopard va désormais s’approvisionner auprès des Barequeros en Colombie

Habituellement, au mois de mai, Chopard met en avant ses scintillantes créations dans le cadre du festival de Cannes. Mais cette année, la prise de parole du célèbre horloger-joaillier est bien différente puisqu’elle s’articule, non pas autour des stars du tapis rouge, mais autour d’un projet à connotation clairement morale : ce projet consiste à soutenir vigoureusement la production d’or artisanal. La Maison a en effet choisi de s’approvisionner auprès des Barequeros d'El Chocó, en Colombie.

Chopard va désormais s’approvisionner auprès des Barequeros en Colombie

El Chocó est la deuxième région productrice d'or de Colombie, mais également l'une des plus pauvres du pays. Les Barequeros sont des mineurs d'or artisanaux. Près de la moitié d’entre eux sont des femmes. Ces mineurs utilisent les techniques traditionnelles et locales d'extraction alluviale à l’aide d’équipements manuels. Leurs méthodes n'impliquent pas d’utilisation de mercure. Pour le dire simplement, on peut raisonnablement affirmer qu’ils protègent la biodiversité d’une région qui compte parmi les plus riches du monde.

Pour être légalement enregistrés, les Barequeros doivent obtenir un permis spécial. Ce permis leur offre le droit d’extraire manuellement et de vendre jusqu'à 420 grammes d'or par an. Cet or, ils le vendent ensuite à la Swiss Better Gold Association (SBGA) qui a mis en place une chaine d’approvisionnement internationale entièrement traçable et responsable. Cette chaine de valeur fait elle-même partie d’un programme plus large soutenu par le Secrétariat d’Etat à l’économie Suisse (SECO). C’est auprès de la Swiss Better Gold Association que la maison Chopard a décidé de collaborer.

Chopard va désormais s’approvisionner auprès des Barequeros en Colombie

Un voyage vers le luxe durable

L’éthique, l’environnement, l’aide sociale: ce n’est pas la première fois que Chopard prend à bras le corps ces sujets. Dans le cadre de son « voyage vers le luxe durable », Chopard a été une des premières maisons d'horlogerie et de joaillerie de luxe à soutenir directement les communautés minières artisanales en offrant accès à la formation, aide sociale et soutien à la protection environnementale. En 2018, l’entreprise avait annoncé la création d'une chaîne d'approvisionnement en or éthique pour la production de toutes ses créations horlogères et joaillières.

Chopard va désormais s’approvisionner auprès des Barequeros en Colombie

Ce « voyage vers le luxe durable a été initié en 2013 initié en 2013 aux côtés d'Eco-Age à la faveur d’un partenariat inédit avec l'Alliance for Responsible Mining (ARM), une ONG minière sud-américaine. « La durabilité est une cible mouvante, un voyage qui ne finit jamais, précise Caroline Scheufele, co-présidente et directrice artistique de Chopard. Aujourd'hui, plus que jamais, notre priorité doit être de protéger les personnes qui rendent nos activités possibles. ». Ce programme, auquel s’est associé le joaillier garantit que les Barequeros reçoivent non seulement un prix compétitif mais également une prime appelée SBGA Better Gold Incentive de 0,70 USD par gramme, qu'ils peuvent réinvestir dans l'amélioration de leurs conditions de vie et de travail. En outre, ce nouveau circuit leur permet de connaître la destination exacte de leur or. À ce jour, cinq cents Barequeros ont reçu un soutien grâce à cette initiative.

Crédit photo : Chopard

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS