• Home
  • Actualite
  • Business
  • Commerces : les détails du déconfinement

Commerces : les détails du déconfinement

By Herve Dewintre

24 nov. 2020

Business

Mardi soir, lors de son allocution télévisée, Emmanuel Macron a annoncé que les commerces dits « non essentiels » rouvriront ce week-end. Dès le 28 novembre, les levers de rideau seront autorisés. « Vos efforts ont payé, c'est tous ensemble que nous avons réussi à freiner la circulation du virus » a salué le président de la république française. Cette réouverture était bien évidemment très attendue puisqu’elle constitue pour de nombreux commerçants indépendants une dernière chance de sauver les meubles grâce à la saison des fêtes.

En rouvrant le 28 novembre et non pas le 1er décembre, les commerçants gagnent un week-end de ventes. Cette réouverture, un peu plus rapide que prévue, des commerces s’accompagnera de protocoles sanitaires renforcés. Ce protocole a été mis en place après plusieurs journées d’échanges avec Bercy et l’appui de Bruno LeMaire. Les commerçants devront respecter une jauge d’affluence plus stricte. La jauge sera d’un client pour huit mètres carrés. Un contrôle du nombre d’entrées et de sorties devra être effectué. Les horaires seront élargis.

Les grands magasins comme les petits pourront accueillir les clients

Tous les commerces, quel que soit leur taille, rouvrent en même temps contrairement au premier confinement où les grands magasins et les centres commerciaux avaient du attendre. Un soulagement pour les grands magasins parisiens largement pénalisés par l’absence de touristes internationaux. Emmanuel Macron a également annoncé l’élargissement des déplacements à trois heures de durée et 20 kilomètres de distance. Avec cette mesure, le gouvernement entend favoriser l’accès aux centres commerciaux de périphérie et leurs hypermarchés. La fermeture des rayons dits non essentiels avait fait baisser de 30 pour cent la fréquentation des grands supermarchés.

Les commerçants ont également accepté de reporter d’une semaine, au 4 décembre, l’opération de promotions commerciales du « Black Friday » afin de ne pas provoquer de ruée dans les boutiques. Cette opération, peu ancrée dans les habitudes il y a encore quelques années, s’inspire d’une tradition américaine très suivie. Le black Friday aux Etats-Unis désigne le jour de soldes suivant le Thanksgiving. En France, le Black Friday, qui connaît de plus en plus d’affluence, lance la saison de Noël.

Les dispositifs d’aides sont maintenus

Les dispositifs d’aides publiques existants, notamment le fonds de solidarité renforce, l’exonération de charges sociales, les Prêts garantis par l’Etat (PGE), le chomâge partiel et la mesure pour inciter les bailleurs à alléger les loyers, sont maintenus. Les établissements contraints de rester fermés se verront verser, quelle que soit leur taille, 20 pour cent de leur chiffre d’affaires 2019, si cette option est plus avantageuse pour eux que les 10.000 auxquels ils avaient déjà droit. A partir du 15 décembre enfin, le confinement sera levé et sera remplacé jusqu’au 20 janvier par un couvre-feu, de 21 heures à 7 heures du matin. Durant cette période de transition, l’attestation dérogatoire de sortie ne sera plus obligatoire pour se déplacer en journée.

Crédit : FashionUnited

Déconfinement