• Home
  • Actualite
  • Business
  • Découvrez Greeny Bird Dress, un cabinet de sourcing en textile innovant

Découvrez Greeny Bird Dress, un cabinet de sourcing en textile innovant

By Anne-Sophie Castro

5 févr. 2020

Business |INTERVIEW

Soucieuse de l’impact de la mode dans l’environnement, Caroline Lejamble a fondé il y a trois ans, Greeny Bird Dress : un cabinet de sourcing en textile innovant. Elle intervient aujourd’hui auprès d’enseignes de modes et de maisons de luxe pour leur offrir des options de matières naturelles ou recyclées, leur permettant d’élargir leur gamme de produits pour une mode plus verte.

Qu’est-ce qui vous a amené à vous engager dans une mode consciente?

Je suis arrivée dans le domaine du textile il y a dix ans. Je rêvais à l’époque de devenir acheteuse textile, car ce métier était synonyme de voyages et de beaux vêtements.

Mais en 2013, l’effondrement de l’usine textile du Rana Plaza au Bangladesh a changé ma vision des choses. J’ai commencé à me renseigner sur les conditions de travail des usines dans le monde et j’ai cherché à connaître la vraie nature de nos vêtements, ce que l’on porte au quotidien. C’est là où je me suis spécialisée dans le textile, avec une formation complémentaire à l’Ensait (École d’Ingénierie et d’Innovation Textile de Roubaix). Mes convictions éthiques sont apparues au fur et à mesure de mes diverses missions professionnelles et notamment lors de ma découverte des salons Futurotextiles et Textifood.

Mon intérêt pour les matières m'a amené à découvrir une multitude de fabricants alliant savoir-faire et traçabilité, notamment dans les pays du Nord, en Allemagne et en Italie. J'ai alors réalisé que nous ne les connaissions pas vraiment et c’est la raison qui m'a poussé à lancer mon activité de sourcing.

Je travaille aussi bien avec des enseignes du nord de la France, un bassin textile historique, qu'avec des marques indépendantes ou de grandes maisons de luxe, qui souhaiteraient intégrer les matériaux du futur. D'autre part, j’organise aussi des workshops portant sur le développement matières ou textiles, cela peut porter sur le thème du biodégradable par exemple. Enfin, je publie des articles sur le sujet à travers mon site internet en vue de faire connaître ces matières innovantes du plus grand nombre.

Quand avez-vous fondé Greeny Bird Dress et de quoi s’agit-il ?

J’ai fondé Greeny Bird Dress, un cabinet de sourcing en textile innovant, en 2017. Le but étant d’accompagner les entreprises à créer des produits innovants et respectueux de l'environnement. Nous proposons des solutions alternatives aux plastiques pétroliers et aux cuirs traditionnels, par une gamme de matières innovantes et de bioplastiques. Notre clientèle, qui se compose principalement de centrales d’achats textile et tissus, de créateurs de mode et d’entreprises dans le domaine du packaging, cherche donc à sourcer des matières écologiques ou à recycler et entrer dans une économie circulaire, celle de la fonctionnalité.

Quelles sont les matières innovantes et éco-responsables les plus tendances ?

Actuellement, on observe un intérêt croissant pour le Piñatex, fibre végétale à l’aspect de cuir qui utilise de la peau d’ananas, la fibre d’orange ou encore les matières recyclées.

Comment accompagnez-vous les entreprises de mode et quelles sont vos prestations ?

Greeny Bird Dress propose aux marques et enseignes textiles et de packaging un sourcing personnalisé, des interventions lors de conférences et un accès à notre Green Matériau-thèque située dans les Hauts de France. Ces services apportent un renouveau aux produits en mixant la créativité, la mode et l’innovation. On parle de textiles bio, de matières issues de bactéries, levures, thés et bières fermentées ou cheveux coupés, tissus hydro-lipophobes ou extensibles, colorants bio, polymères à base d’algues…

Auriez-vous des outils inspirants à conseiller aux professionnels pour faire évoluer leur démarche ?

Je recommande notamment l’Analyse du Cycle de Vie (ACV) qui est un outil performant. Il permet de mesurer la dette environnementale d’un produit de manière globale mais son coût onéreux ne permet pas à beaucoup d'enseigner de l'utiliser. Dans mon travail, je me base sur le cahier des charges et les enjeux prioritairesdes des marques afin d’oriente leur sourcing.

Futur 404 est un très bon blog sur la mode du futur. On y retrouve des produits recyclés innovants et toutes leurs caractéristiques sont décryptées.

I y a également la série documentaire, Fashion Geek, sur les textiles de demain et proposée par Arte en neuf épisodes (disponible aussi sur Youtube). On y fait des décourtes, comme par exemple une technique de fabrication d’un « cuir » d’ADN à partir de cheveux coupés…

Enfin, il faut se rendre sur les rendez-vous itinérants à l’international, Textifood, Futurotextiles et le salon professionnel, Material District, à Rotterdam présentent régulièrement les nouveautés du secteur.

Photo : Greeny Bird Dress