Pékin - Le géant chinois du commerce en ligne JD.com a publié vendredi un bénéfice net divisé pratiquement par sept au premier trimestre, plombé par l'épidémie de nouveau coronavirus et malgré le boom des livraisons à domicile.

Coté au Nasdaq, JD.com a dégagé entre janvier et mars 2020 un bénéfice net de 1,1 milliard de yuans (143 millions d'euros), a annoncé dans un communiqué l'entreprise dont le siège est à Pékin.

Un an plus tôt sur cette période, son bénéfice net avait atteint 7,3 milliards de yuans. Le chiffre d'affaires du concurrent d'Alibaba en Chine sur le créneau du commerce en ligne a en revanche vu son chiffre d'affaires augmenter de 20,7 pour cent au premier trimestre à 146,2 milliards de yuans (19 milliards d'euros). Au moment où une majorité de Chinois restaient calfeutrés chez eux au plus fort de l'épidémie, les achats en ligne de produits frais et d'articles de consommation courante pour livraison à domicile ont bondi dans le premier pays touché par le Covid-19. JD.com a fait état d'une hausse de 46 pour cent sur un an du nombre d'utilisateurs de sa plateforme au mois de mars.

Au deuxième trimestre, le groupe anticipe une hausse de 20 pour cent à 30 pour cent de son chiffre d'affaires. Contrairement à Alibaba, dont la plateforme repose exclusivement sur des vendeurs tiers et des canaux de livraison morcelés, JD.com vend directement des produits aux consommateurs et possède ses propres entrepôts, stocks, circuits logistiques et livreurs attitrés.

Cette structure lui a permis de mieux résister que d'autres géants de l'internet à l'épidémie de coronavirus et aux perturbations dans la logistique. "Tout au long de l'épidémie de Covid-19, JD.com (...) a fourni des services opportuns et sans interruption aux consommateurs", s'est félicité le groupe. En mars, JD.com avait dit s'attendre à une hausse d'au moins 10 pour cent de son chiffre d'affaires au premier trimestre.

L'entreprise cotée aux Etats-Unis depuis 2014 envisagerait par ailleurs une nouvelle introduction à la Bourse de Hong Kong pour lever 2 milliards de dollars américains, a affirmé le mois dernier l'agence financière Bloomberg. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS