Le distributeur français Etam a annoncé jeudi avoir enregistré au deuxième trimestre des ventes en diminution de 4,9 pour cent, à 284,6 millions d'euros, plombées principalement par la détériotation de son activité en Chine.

Les changes, principalement la dépréciation du yuan chinois par rapport à l'euro, ont eu un impact négatif sur l'activité à hauteur de 6 millions d'euros. Mais même hors cet effet de changes et à périmètre comparable, le chiffre d'affaires demeure en baisse de 4,2 pour cent sur la période. Sur le semestre, les ventes s'établissent à 633,8 millions d'euros, en baisse de 1,8 pour cent. Les changes n'ont pas eu d'impact, car même en organique, l'activité recule également de 1,8 pour cent.

Entre mars et juin, les performances en Europe demeurent dans le vert, avec une progression de 1,7 pour cent, à 216,9 millions d'euros. Elles sont en majeure partie tirées par les pays autres que la France (+3 pour cent) alors que celle-ci voit ses ventes en publié rester positives (+1,5 pour cent) mais son activité à périmètre comparable décroître (-2 pour cent). En Europe, par marques, les enseignes Etam, Etam Lingerie et Undiz ont progressé de seulement 1 pour cent (-2 pour cent en organique), et 1.2.3 a enregistré une hausse de 4,3 pour cent de ses ventes (+0,9 pour cent en organique).

"Durant le premier semestre, l'évolution du chiffre d'affaires à surface comparable des activités de lingerie Etam et Undiz, et de 1.2.3, a été meilleure que celle des marchés du groupe en Europe", souligne Etam. "En revanche, l'activité prêt-à-porter d'Etam est en baisse sensible du fait - notamment - d'une réduction trop prononcée de la largeur d'offre", explique le communiqué. "Le plan d'action actuellement mis en oeuvre devrait porter ses fruits d'ici à la fin de l'année 2016", assure le texte. Mais le fait marquant reste l'affaiblissement du groupe en Chine alors que la tendance négative, débutée en 2012, s'était inversée il y a un an.

Sur le semestre, le chiffre d'affaires d'Etam sur ce marché s'est ainsi établi en baisse de 21,1 pour cent (-14,8 à taux de changes comparables). La période commerciale qui a suivi le nouvel an chinois, après le 8 février, "a été très difficile, avec une forte baisse des ventes en grands magasins, pour partie liée à la baisse de trafic", explique le groupe. En revanche, "la performance des magasins de centres commerciaux et du canal e-commerce continue de progresser" dans ce pays.

Au 30 juin, Etam comptait 4.047 points de vente, dont 960 en Europe, 2.808 en Chine et 279 en franchises internationales. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS