Fast Retailing maintient ses prévisions annuelles, malgré l'état d'urgence au Japon

Tokyo - Le mastodonte japonais du prêt-à-porter Fast Retailing (Uniqlo) a confirmé jeudi ses prévisions pour son exercice 2020/21 démarré le 1er septembre, malgré le nouvel état d'urgence déclaré au Japon face à l'aggravation de la pandémie dans l'archipel.

Le groupe table toujours sur un bénéfice net annuel de 165 milliards de yens (1,3 milliard d'euros) soit un bond de 82,6 pour cent sur un an, et sur un bénéfice opérationnel de 245 milliards de yens (+64 pour cent), selon un communiqué.

Il anticipe toujours également un chiffre d'affaires annuel de 2 200 milliards de yens (17,8 milliards d'euros), ce qui reviendrait à une hausse de 9,5 pour cent sur un an.

"Une récente flambée des cas de Covid-19 dans le monde depuis fin 2020 a généré de l'incertitude sur la reprise économique mondiale", a relevé le groupe.

Mais en même temps, la "forte performance" du groupe de début septembre à fin novembre "semble perdurer" en ce moment, avec notamment des "résultats solides" attendus en Chine, a ajouté Fast Retailing.

Sur son premier trimestre, le groupe a réalisé un bénéfice net de 70,3 milliards de yens (556 millions d'euros), quasi stable sur un an (-0,7 pour cent).

Mais son bénéfice opérationnel s'est lui envolé de 23,3 pour cent à 113 milliards de yens, tandis que le repli de ses ventes a été contenu (-0,6 pour cent) à 619,7 milliards de yens (4,9 milliards d'euros).

Fast Retailing était attendu au tournant par les investisseurs sur ses performances du premier trimestre et ses objectifs annuels, visant à renouer avec ses résultats record pré-pandémie dès 2020/21.

H&M et Inditex souffrent davantage

Ses grands rivaux mondiaux comme l'espagnol Inditex (Zara) et le suédois H&M souffrent davantage en raison de leur plus grande implantation en Europe, où des restrictions plus dures face au Covid-19 sont appliquées. Fast Retailing jouit de sa solide présence en Asie, où la recrudescence de la pandémie est relativement plus faible qu'ailleurs.

Son offre de vêtements de style "casual" (décontracté) s'avère particulièrement bien adaptée aux nouveaux modes de vie plus casaniers. Et sa politique de prix bon marché en Asie, surtout au Japon, est un autre avantage dans la conjoncture actuelle. Son action à la Bourse de Tokyo évolue ainsi à des niveaux records depuis plusieurs mois, flirtant désormais avec le cap symbolique des 100 000 yens (93 660 yens jeudi à la clôture).

Le nouvel état d'urgence récemment déclaré au Japon face à l'aggravation locale de la pandémie consiste en de simples recommandations, non contraignantes pour l'heure, et vise davantage les restaurants et bars plutôt que d'autres commerces. (AFP)

Crédit : Facebook Uniqlo

 

Related Products

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS