Ferragamo: bénéfice net 2017 en baisse de 42 pour cent sur un an

Le groupe de luxe italien Salvatore Ferragamo, qui change de patron, a annoncé jeudi avoir vu son bénéfice net reculer en 2017 de 42,4 pour cent, à 114 millions d'euros, un chiffre inférieur aux attentes. Selon le consensus Factset Estimates, les analystes s'attendaient à un bénéfice net de 131 millions d'euros.

Son chiffre d'affaires a lui diminué de 3,1 pour cent, à 1,39 milliard d'euros l'an dernier. A taux de change constants, il est en baisse de 1,4 pour cent. L'Asie-Pacifique reste le premier marché du groupe en termes de chiffre d'affaires.

L'Ebitda a atteint de son côté 249 millions d'euros, en légère hausse par rapport aux attentes des analystes (244 millions). Le groupe avait lancé mi-décembre un avertissement sur résultats assurant viser à moyen terme une hausse de son chiffre d'affaires à un rythme double de celui du marché.

Ferragamo a annoncé le 27 février le départ le 8 mars de son directeur général, Eraldo Poletto, arrivé à la tête du groupe il y a un an et demi, alors que les résultats de l'entreprise et son titre étaient en berne. L'action a perdu 2,03 pour cent depuis un an à la Bourse de Milan. M. Poletto était arrivé en août 2016 à la tête de la maison, après le départ de Michele Nosra qui la dirigeait depuis 10 ans. Il était précédemment directeur général du maroquinier transalpin Furla, dont il avait favorisé l'internationalisation.

Ferragamo a lancé depuis 2016 un profond processus de réorganisation, en changeant cette année-là son directeur général, puis l'ensemble de son équipe créative. Eraldo Poletto avait souligné en novembre que 2018, après une année 2017 compliquée, serait "une autre année de travail difficile".

Les analystes estiment globalement que la stratégie engagée est juste et qu'elle sera visible dans les résultats financiers dans quelques trimestres. Le groupe entend notamment se renforcer sur des catégories de produits où il est aujourd'hui plus faible, comme les sacs, les accessoires et l'habillement, tout en consolidant son leadership dans les chaussures.

La maison, qui appartient toujours à 57,77 pour cent à la famille Ferragamo, est gérée depuis 2006 par un directeur général indépendant. (AFP)

Photo: Ferragamo Facebook