• Home
  • Actualite
  • Business
  • Ferragamo : perte nette et ventes en berne sur neuf mois

Ferragamo : perte nette et ventes en berne sur neuf mois

By AFP

10 nov. 2020

Business

Milan - La maison de luxe italienne Salvatore Ferragamo a enregistré une perte nette de 96 millions d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, marqués également par une chute de ses ventes de 38,5 pour cent en raison de l’impact de l’épidémie de Covid-19. Son chiffre d’affaires sur neuf mois atteint 611 millions. Il a encore diminué de 18,9 pour cent au troisième trimestre, a indiqué Ferragamo mardi dans un communiqué.

Cette chute, qui était nettement plus marquée au premier semestre, s’explique par les mesures de confinement prises à travers le monde en raison de la pandémie, qui ont conduit à la fermeture de boutiques, à l’arrêt des liaisons internationales et du tourisme.

Compte tenu de l’incertitude liée à l’épidémie, la griffe ne fait pas de prévisions pour l’année. Elle a néanmoins indiqué que les ventes en Chine avaient connu une nouvelle accélération en octobre par rapport au troisième trimestre, tandis que la croissance des ventes en ligne se poursuit.

L’Asie-Pacifique reste le premier marché du groupe, avec 42,3 pour cent de ses ventes (hors Japon). Celles-ci y ont reculé de 30,6 pour cent sur neuf mois, mais les ventes dans les magasins en Chine ont progressé de 38,3 pour cent à taux de change constants au troisième trimestre. L’Europe-Moyen-Orient-Afrique a vu elle son chiffre d’affaires diminuer de 45 pour cent, l’Amérique du Nord de 45,1 pour cent, le Japon de 30,9 pour cent et l’Amérique du Sud et du Centre de 47,5 pour cent.

La maison, qui souffrait d’un problème de positionnement de sa marque, a connu deux années difficiles en 2017 et 2018, avant de commencer à se redresser l’an passé, mais la pandémie a mis un coup de frein à cette reprise. Le groupe a confirmé mardi ses objectifs à moyen-long terme, avec la volonté de “poursuivre le renforcement de la position de Salvatore Ferragamo parmi les leaders du marché du luxe”, tout en réduisant dans le même temps ses coûts pour limiter l’impact de la pandémie. (AFP)

Crédit : Salvatore Ferragamo PE2021