Ferragamo : ventes semestrielles quasi divisées par deux à cause de la pandémie

Milan - La maison de luxe italienne Salvatore Ferragamo a enregistré une chute de 46,6 pour cent de son chiffre d'affaires au premier semestre du fait de l'impact de l'épidémie de coronavirus, avec même une baisse de 60 pour cent au deuxième trimestre.

Ses ventes atteignent 377 millions d'euros, contre 705 millions d'euros au premier semestre 2019, a indiqué le groupe mardi. Cette chute s'explique par les mesures de confinement prises à travers le monde en raison de la pandémie, qui ont conduit à la fermeture de nombreuses boutiques, à l'arrêt des liaisons internationales et du tourisme.

Compte tenu de l'incertitude liée à l'épidémie, la griffe n'a pas fait de prévisions pour l'année. Elle a néanmoins indiqué que le mois de juillet avait montré "une amélioration des ventes par rapport au trimestre précédent sur tous les marchés", avec une reprise forte en Chine, Corée du Sud et Japon par rapport à juin.

L'Asie-Pacifique reste le premier marché du groupe, avec 39,3 pour cent de ses ventes. Celles-ci y ont reculé de 39,9 pour cent au premier semestre sur un an. L'Europe-Moyen-Orient Afrique (25,2 pour cent des ventes) a vu elle son chiffre d'affaires diminuer de 51,7 pour cent, l'Amérique du Nord de 54,4 pour cent, le Japon de 37,4 pour cent et l'Amérique du Sud et du Centre de 54,6 pour cent.

La maison, qui souffrait d'un problème de positionnement de sa marque, a connu deux années difficiles en 2017 et 2018, avant de commencer à se redresser l'an passé, mais la pandémie a mis un coup de frein à cette reprise. (AFP)

Pour en savoir plus sur les impacts du Covid-19 liés au secteur de la mode, rendez-vous sur notre page dédiée.
Pour ne louper aucune actualité internationale liée au Covid-19, rendez-vous sur notre page en anglais
.

Photo : Ferragamo / collection PE20

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS