La marque de luxe Burberry a annoncé mercredi avoir augmenté ses ventes au détail de 3 pourcent au premier trimestre 2018-2019, contre 4 pourcent l'année précédente à la même époque, citant une baisse du tourisme au Royaume-Uni et en Europe continentale.

Passez la souris sur le graphique pour en savoir plus.

Ce rapport d'activité pour la période de 13 semaines qui s'est terminée le 30 juin fait état de ventes au détail de 479 millions de livres, contre 478 millions l'année dernière sur la même période. A taux de change courant, l'évolution est quasi-nulle, mais à périmètre égal - c'est à dire hors effets de changes et d'acquisitions/cessions de magasins -, ces ventes ont augmenté de 3 pourcent.

Ces données ne concernent que les ventes au détail à savoir l'activité dans les boutiques et en ligne pour les particuliers qui représente 80 pourcent du chiffre d'affaires, sans compter les ventes de produits Burberry auprès d'autres distributeurs.

Le fabricant de sac à mains de luxe est très sujet aux flux touristiques, et le délaissement progressif de l'Europe par les touristes chinois au profit de destinations asiatiques, tels que la Corée ou le Japon, s'est traduit par une perte dans la progression des ventes. Cette perte n'a pas été contrée par une augmentation comparable des ventes en Asie. Le marché américain a, quant à lui, bénéficié d'une fréquentation en progression.

"Nous savons que réussir dans nos ambitions va prendre du temps, mais notre progrès jusqu'ici et l'énergie qui entoure la compagnie me donne confiance pour l'avenir", a noté Marco Gobbetti, directeur général du maroquinier.

Cependant, le titre de la marque perdait 3 pourcent à 2.038 pence sur le marché londonien vers 09H40 GMT mercredi, des opérateurs étant déçus par le ralentissement du rythme de la hausse des ventes d'une année sur l'autre.

Marco Gobbetti est arrivé chez Burberry en juillet 2017, avec pour ambition de renforcer davantage la présence dans le très haut de gamme tout en menant une refonte des magasins, le tout pour relancer les résultats du groupe après plusieurs années de marasme.

Burberry vient en outre de se doter d'un nouveau directeur de la création avec l'Italien Riccardo Tisci, un ancien de Givenchy qui va remplacer l'emblématique Christopher Bailey. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS