GB: hausse surprise des ventes de Next avant Noël, l'action bondit

La chaîne d'habillement britannique Next a annoncé mercredi une progression de ses ventes au cours des deux mois jusqu'à Noël, ce qui lui a permis de légèrement relever ses prévisions dans un contexte toujours difficile.

Le marché saluait la publication, l'action du groupe bondissant de 9,31 pour cent à 4.919,00 pence vers 08H50 GMT à la Bourse de Londres. Dans un rapport d'activité portant sur la période entre le 1er novembre et le 24 décembre, cruciale pour les distributeurs, le groupe a fait état d'une hausse de 1,5 pour cent de ses ventes.

Le groupe explique avoir principalement bénéficié d'une météo plus froide avant Noël, poussant les Britanniques à acheter davantage de vêtements chauds. Ce chiffre est bien meilleur que le recul de 0,3 pour cent que Next avait prévu sur la période. Cette croissance est également plus vive que la hausse de 0,2 pour cent enregistrée depuis le 1er janvier.

Next a profité d'un bond de 13,5 pour cent de ses ventes en ligne, tandis que les ventes en magasins ont nettement reculé de 6,1 pour cent. Fort de ces résultats encourageants, le groupe a décidé de relever à la marge ses prévisions de résultats pour l'exercice 2017-2018, qui s'achèvera fin janvier. Il s'attend à un bénéfice avant impôt de 725 millions de livres, contre 717 millions auparavant.

Malgré ce léger mieux prévu, le bénéfice avant impôt devrait s'inscrire en nette baisse de 8,3 pour cent par rapport à l'exercice précédent. Next s'attend à ce que le marché de la distribution reste peu favorable au cours de 2018 du fait notamment de la baisse du pouvoir d'achat des ménages, compte tenu d'une inflation qui progresse plus vite que les salaires. Le groupe doit également composer avec une hausse de ses coûts, en raison de la faiblesse de la livre et du renchérissement des biens importés qu'elle entraîne.

Il s'attend néanmoins à ce que ces vents contraires s'estompent progressivement au fil de l'année, à la faveur d'une inflation moins élevée, ce qui lui permettra de limiter la casse. Pour l'exercice 2018-2019, il prévoit des ventes en hausse de 1 pour cent et un bénéfice avant impôt en baisse de 2,8 pour cent à 705 millions de livres. Il anticipe en outre un excédent de trésorerie de 300 millions de livres qu'il veut redistribuer à ses actionnaires via des rachats d'actions. (AFP)

Photo: Next website

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS