Hermès franchit pour la première fois la barre des 4 milliards d'euros de ventes

Hermès, l'un des fleurons du luxe français, a franchi en 2014 pour la première fois la barre des 4 milliards d'euros de ventes, poursuivant sa croissance à un rythme particulièrement soutenu dans un contexte devenu plus difficile pour le luxe.

Le fabricant des sacs Kelly et Birkin et des célèbres carrés de soie a réalisé un chiffre d'affaires de 4,12 milliards d'euros, en hausse de 9,7 pour cent (+11,1 pour cent à taux de change constants), après 3,75 milliards en 2013, une progression conforme aux attentes des analystes et bien plus élevée que la moyenne du secteur. Le chiffre d'affaires a ainsi plus que triplé en une décennie. Il était de 1,33 milliard d'euros en 2004.

Hermès publiera ses résultats annuels le 25 mars et table sur une marge opérationnelle de plus de 31 pour cent en 2014, inférieure au record de 32,4 pour cent inscrit en 2013, en raison principalement de la chute du cours du yen qui a pesé sur la rentabilité du groupe, le Japon étant son premier marché à l'étranger. Sur l'année, l'impact des effets de change a été de 52 millions d'euros, a indiqué le sellier-maroquinier, né en 1837 Faubourg Saint-Honoré à Paris. Pour 2015, il cible une croissance de 8 pour cent à taux constants, moins forte qu'en 2014 et que les 10 pour cent à taux constants habituellement visés, en raison des "incertitudes économiques, géopolitiques, et monétaires".

Les ventes ont été tirées l'an dernier par l'Amérique (+14,5 pour cent à taux constants) et l'Asie (+13 pour cent Japon compris) malgré le ralentissement en Chine. Mais Hermès a aussi bien tiré son épingle du jeu en Europe (+7 pour cent): en France, les ventes ont progressé de 5 pour cent et ailleurs sur le continent de 8,6 pour cent. Hermès, l'une des marques de luxe les plus rentables avec Louis Vuitton et Chanel, se porte mieux que d'autres car ses produits sont perçus comme plus exclusifs, relèvent les analystes, qui tablent sur un bénéfice net de plus de 870 millions d'euros pour 2014 et un résultat opérationnel de 1,33 milliard d'euros (contre 790 millions et 1,22 milliard en 2013).

Le groupe a annoncé jeudi le versement d'un acompte sur dividende de 1,50 euro par action. Au quatrième trimestre, la croissance a ralenti à +9,6 pour cent à taux constant, tirée par la maroquinerie et les parfums, et dopée en Amérique mais quelque peu pénalisée par la désaffection de touristes à Hong Kong en raison des troubles. Les ventes avaient progressé de 12 pour cent au premier semestre et 11 pour cent au troisième trimestre.

Croissance aussi dans les accessoires

Sur l'exercice, la maroquinerie, qui génère près de la moitié des ventes, a fait une "croissance remarquable", soit +14,6 pour cent à taux constants à 1,84 milliard d'euros, avec un dynamisme particulier au deuxième semestre. Hermès a profité de la montée en puissance de ses nouveaux ateliers en Isère et en Charente. Deux nouvelles unités sont prévues en Franche-Comté en 2016 et 2017. Il emploie plus de 11.000 salariés dans le monde dont plus de la moitié en France.

La croissance a été soutenue dans les autres grandes divisions: les Vêtements et accessoires, deuxième pilier, ont progressé de 12 pour cent à taux constants, à 934 millions d'euros; la Soie et les Textiles a grimpé de 7,6 pour cent à 482 millions et les parfums de +10,4 pour cent à 230 millions. La bijouterie et les produits Hermès pour la maison ont aussi vu leurs ventes avancer de 15,1 pour cent à 281 millions d'euros, tandis que les Autres produits (cristallerie Saint Louis, arts de la table Puiforcat, marque chinoise Shang Xia...) sont restés stables à 200 millions d'euros.

L'ombre au tableau reste le nouveau recul de l'horlogerie, plombée par le ralentissement de la consommation en Chine (mesures anti-corruption qui limitent les cadeaux de luxe faits aux officiels, troubles à Hong Kong...): les ventes ont dégringolé de 10,6 pour cent à taux constants, à 148 millions d'euros. Le marché du luxe en Chine, moteur du secteur depuis des années, a reculé pour la première fois en 2014, relevait Bain & Company récemment.(AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS