Hermès voit ses ventes bondir au troisième trimestre grâce à la Chine

Paris - La croissance d'Hermès a accéléré au troisième trimestre, avec des ventes dépassant les 1,7 milliard d'euros notamment grâce à la Chine où la dynamique du groupe de luxe ne se dément pas malgré la situation à Hong Kong.

« Une croissance exceptionnelle »

Pour les mois de juillet, août et septembre, le sellier-maroquinier voit son chiffre d'affaires progresser de 18,2 pour cent en données publiées, selon un communiqué jeudi.

En organique, cette progression s'établit à 15 pour cent, soit en nette hausse par rapport aux quatre trimestres précédents où elle avait été respectivement de 9,6 pour cent, 10,4 pour cent, 11,6 pour cent et 12,3 pour cent.

Le directeur financier, Eric du Halgouët, a mis en avant « une croissance exceptionnelle au troisième trimestre » et une « progression à deux chiffres dans toutes les régions du monde », lors d'une conférence téléphonique.

En Asie hors Japon, le chiffre d'affaires du groupe grimpe de 21,8 pour cent en données organiques (après +18,6 pour cent au deuxième trimestre) : « malgré l'impact des événements à Hong Kong, nous avons une performance remarquable de la Chine continentale » où il « n'y a pas de rupture de tendance », a-t-il souligné.

Concernant plus précisément Hong Kong, touchée par d'importantes manifestations pro-démocratie depuis plusieurs mois, « Hermès est resté en croissance sur les neuf premiers mois de l'année grâce à notre fort ancrage auprès de la clientèle locale, même si l'activité a fléchi et qu'il y a eu quelques jours où nous avons dû fermer nos magasins », a précisé le directeur financier.

Sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes totalisent 5 milliards d'euros, soit une progression de 13 pour cent en organique. « Malgré un environnement international incertain, Hermès connaît depuis neuf mois une croissance exceptionnelle de ses ventes, qui témoigne de l'élan créatif de la maison, de l'excellence de ses savoir-faire et de l'adhésion de ses clients », a salué dans le communiqué Axel Dumas, le gérant du groupe.

Hermès ne donne pas d'objectifs chiffrés, mais il indique qu'« à moyen terme, malgré le renforcement des incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde, le groupe confirme un objectif de progression du chiffre d'affaires à taux constants ambitieux ».

Au cours du premier semestre de l'exercice, le sellier-maroquinier avait atteint une marge opérationnelle courante de 34,8 pour cent, soit très proche du niveau record de 34,9 pour cent atteint lors des six premiers mois de 2018.(AFP)

Photo : Hermes Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS