• Home
  • Actualite
  • Business
  • Initié par Bvlgari, un rassemblement horloger aura bien lieu à Genève en avril

Business

Initié par Bvlgari, un rassemblement horloger aura bien lieu à Genève en avril

By Herve Dewintre

2 mars 2020

L’épidémie de Covid-19 met particulièrement à mal le secteur horloger suisse qui dépend fortement de la clientèle chinoise. L'annulation coup sur coup des deux grands salons horlogers – Watches & Wonders à Genève et Baselworld à Bâle – résonne pour beaucoup comme la fin d'une ère : celle des grands rassemblements. Du jamais vu : au début des années 2000, même au plus fort de l'épidémie de SRAS, pourtant beaucoup plus virulente que celle du Coronavirus, les deux grands-messes avaient été maintenues.

De nombreuses manufactures semblent désemparées face à la situation. Elles ont de bonnes raisons de l'être. La clientèle chinoise manifestait une grande prédilection pour les montres coûteuses, contrairement à la clientèle européenne. Or personne ne peut prédire les contours que prendra la consommation chinoise dans les mois à venir. Cela va obliger les manufactures à revoir complètement leur catalogue et leur politique de prix pour capter une nouvelle clientèle délaissée jusqu'à maintenant.

Pour ne pas céder à la sinistrose, d’autres maisons en revanche prennent le problème à bras le corps et présentent d'ores et déjà des solutions alternatives. C’est le cas de Bulgari qui, depuis plusieurs mois, manifeste son intérêt pour le système des trunks shows, de dimensions maîtrisées, à l'image de celui qui a eu lieu à Dubaï (la LVMH Watch Week) en janvier dernier. La maison romaine fait précisément partie des horlogers qui ont décidé cette semaine de se rassembler à Genève en avril prochain.

Apres la LVMH Watch Week de Dubai, voici le Joaillier du Temps à Génève

L’événement, initiée par Bvlgari, s’intitule « Le Joaillier du temps ». Il se veut fédérateur mais de taille humaine. Il aura lieu du 26 au 29 avril et permettra aux maisons participantes de présenter à Genève une nouvelle batterie de créations importantes aux clients et aux médias. Il rassemblera des marques importantes – dont Girard-Perreguaux (Kering), Gérald Genta, Ulysse Nardin (Kering), Breitling, MB& F, De Bethune, Urwerk - et plusieurs horlogers indépendants.

Les salons font donc de la résistance ? Pas tout à fait. La finalité et la philosophie de ce rassemblement représentent une nouvelle donne. Contrairement à Baselword et à Watches & Wonders qui s’adressaient à une clientèle mondiale, il s’agit ici avant tout de garder le lien, et peut être même de reconquérir les détaillants et les médias locaux, c'est à dire européens. Cet événement s’inscrira dans le strict respect des décisions du Conseil Fédéral du 28 Février 2020 sur les rassemblements publics ainsi que des recommandations futures éventuelles de l’OMS et du Conseil Fédéral, liées à l'évolution de l'épidémie de Covid-19 qui touche actuellement de nombreux pays. L’Etat de Genève, qui suit au plus près la situation sanitaire, a apporté son plein soutien à cette initiative.

Dans un communiqué envoyé ce lundi 2 mars, la maison romaine fait le constat suivant : « La situation internationale qui a malheureusement provoqué l'annulation des Salons Horlogers de Genève Watches & Wonders ainsi que de Baselworld ne doit pas pour autant pénaliser plus lourdement nos clients, nombreux à vouloir rencontrer les marques et planifier leurs achats en fonction des nouveautés horlogères les plus intéressantes. Conscients des difficultés professionnelles auxquelles ils sont confrontés et désireux de ne pas céder à la morosité, Bvlgari a décidé de présenter durant 4 jours à Genève sa deuxième vague de nouveautés 2020 avec, notamment, outre un nouveau record du monde, des créations fortes sur ses collections iconiques que sont Octo Finissimo et Serpenti. Une nouvelle collection particulièrement audacieuse sera également dévoilée. »

« En annonçant son retrait de Baselworld 2020 dès le mois de Février, poursuit le communiqué, Bvlgari a été la première Maison horlogère à envisager des approches alternatives aux salons traditionnels qui étaient clairement à risque. Bvlgari espère que son initiative suscitera la présence de nombreuses autres marques horlogères à Genève durant cette période dans les nombreux hôtels de luxe dont la Cité est si bien pourvue. En effet, l'absence d'une structure comme Watches & Wonders ou Baselworld n'empêche en rien des marques innovantes et audacieuses de consolider Genève dans son rôle de capitale mondiale de l'horlogerie en regroupant leurs Roadshows européens dans la Cité de Calvin pendant les dates laissées vacantes par Watches & Wonders dans une ville au cœur de l'Europe, et réputée pour sa très grande sécurité. »

Crédit photo : Bulgari