Kering pourrait s'acquitter de 9,3 millions d'euro à la faveur d'Hedi Slimane

Selon un article de Business of Fashion (5 avril 2018), Hedi Slimane pourrait percevoir 9,3 millions d'euro du groupe Kering. Le départ d'Hedi Slimane de Saint Laurent en 2016 avait donné lieu à une brouille retentissante entre le groupe Kering et le célèbre directeur artistique. A la clé, l'argent bien sûr.

Hedi Slimane dénonçait la clause de non concurrence de son contrat, ce qui l'empêchait probablement d'aller jouer de ses charmes ailleurs. Mais aussi, un portfolio de photographies réalisées pour Saint Laurent, dont il revendiquait la propriété intellectuelle et classées dans ses archives par la maison, ainsi qu'un règlement en sus de 10 millions d'euro. Hedi Slimane attestait, en effet, que son passage à la direction du style de Saint Laurent aurait permis à la maison d'engranger des bénéfices exponentiels.

Kering condamné à verser 9,3 millions d'euros au créateur Hedi Slimane

La semaine dernière, les magistrats ont rendu leur verdict allant dans le sens du designer. Selon la justice française, après impôts, le créateur aurait été rémunéré par le groupe Kering 9,3 millions d'euro en dessous de ce qu'il aurait dû percevoir lors de sa dernière année dans la maison Saint Laurent.

Rappelons qu'en 2016, certaines pièces iconiques avaient été imaginées par Hedi Slimane, à l'image du sac et que les ventes de la marque avaient dépassé le seuil de 1 milliard d'euro.

A ce jour, un porte-parole du groupe Kering a déclaré que la compagnie envisagerait de faire appel de la décision de justice, refusant tout autre commentaire.

Le styliste de 49 ans avait pris les rênes de Saint Laurent en 2012 après avoir brillé chez Louis Vuitton et Dior Homme. Sous sa houlette, les ventes avaient décollé, le chiffre d'affaires de la griffe passant de 353 millions d'euros en 2011 à 974 millions en 2015. En quatre ans, il avait ainsi réveillé la vénérable maison et attiré une clientèle plus jeune et branchée, grâce à ses looks androgynes, ses coupes ajustées et ses jeans "skinny".

Au début de l'année, il a signé son retour en prenant la direction de la création artistique et de l'image de Céline, marque du groupe LVMH où il est chargé de lancer la mode masculine et les parfums.

Photo: Hedi Slimane @Y.R

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS