• Home
  • Actualite
  • Business
  • Kering s’engage contre les violences conjugales
Kering s’engage contre les violences conjugales

Business

Kering s’engage contre les violences conjugales

By Sharon Camara

6 avr. 2021

En 2019, 142310 personnes ont été victimes de violences conjugales. Parmi eux 88 pour cent de femmes. La même année 176 homicides conjugaux ont été comptabilisés par la police dont 146 femmes. Des chiffres alarmants qui risquent d’augmenter avec la crise sanitaire et les restrictions de liberté qui en découlent. Face à cette situation, le groupe Kering a décidé de s’engager aux côtés de ses collaborateurs car selon le groupe : « Bien que ces violences se produisent dans la sphère privée, elles ont des répercussions sur la vie professionnelle des femmes et des hommes victimes, sur leurs relations avec leurs collègues et sur leur vécu sur leur lieu de travail au sens large (…) Il est essentiel que les personnes victimes de violences conjugales conservent leur emploi et leur indépendance financière, quand leur lieu de travail constitue le plus souvent pour elles le plus sûr des refuges ».

« Depuis plus de 10 ans, la Fondation Kering lutte contre les violences faites aux femmes. Elle soutient les femmes survivantes en partenariat avec des associations locales, met en place des programmes de prévention avec les plus jeunes, et invite le plus grand nombre à rejoindre son combat. Nous sommes très fiers de cette politique qui nous permet d’étendre nos actions de manière très concrète au sein de l’entreprise », a ajouté Céline Bonnaire, déléguée générale de la Fondation Kering.

Kering a donc développé une politique sur les violences conjugales afin de proposer à tous ses collaboratrices et collaborateurs dans le monde qui en auraient besoin un soutien et un accompagnement adaptés. Lancée en janvier 2021, cette nouvelle initiative rejoint les autres engagements du groupe en la matière. Elle leur offre de se confier de manière confidentielle, d’obtenir un soutien et un accompagnement, notamment grâce à des partenariats avec des associations spécialisées. Le groupe offre la possibilité d’adapter les conditions de travail (changement de lieu de travail, horaires de travail flexibles, etc.), de prendre un congé spécifique ou d’avoir accès à une aide financière adaptée.

Crédit : Facebook Kering