L'Inde, l'autre géant asiatique prometteur pour 2016

L’Inde est le deuxième pays le plus peuplé au monde et l’unique économie des pays BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) qui voit augmenter sa croissance le plus rapidement. C’est l’autre géant asiatique, derrière la Chine, et qui attire de plus en plus de groupes de mode comme Gap ou H&M, motivés par la flexibilisation de ses normes administratives.

Mais l’Inde n’est pas seulement un grand client potentiel, c’est aussi le premier producteur de coton au monde et un point stratégique d’approvisionnement avec une industrie textile en plein repositionnement.

Aujourd’hui, 1 267 millions individus vivent en République de l’Inde, ce qui place le pays en seconde position dans le classement des pays au nombre d’habitants, après la Chine. D’après l’ONU, le pays arriverait en tête d’ici cinq ans avec un total de 1 400 millions d’habitants.

L’Inde fait partie des pays émergents, les BRICS, devenus –pendant le changement de siècle- les leaders en développement économique global. Malgré tout, la crise a atteint ces pays prometteurs créant un obstacle au développement de ses marchés. En 2010, l’Inde a vu sa croissance se freiner, allant d’une croissance de 10,3 pour cent à 4,7 pour cent deux ans plus tard.

« Le PIB en Inde augmentera de 7,5 pour cent cette année »

Mais pour cette nouvelle année 2016, le FMI a annoncé de bonnes prévisions : le PIB en Inde augmentera de 7,5 pour cent, ce qui le convertira en l’économie la plus dynamique, ou celle qui se développera le plus, dépassant les prouesses de la Chine.

Malgré tout, le pays doit encore affronter les obstacles à sa bonne évolution puisque il dépend des investissements étrangers et présente un déficit extérieur élevé et de lourdes dettes.

Dans son cas, les caractéristiques socioéconomiques, les mauvaises infrastructures et l’excès de bureaucratie notamment en ce qui concerne les restrictions envers les investissements étrangers ont retardé le développement de la mode internationale dans le pays.

Ces dernières années, le gouvernement indien a flexibilisé les normes en renforçant l’investissement international et en favorisant l’entrée des opérateurs étrangers. Cette nouvelle norme est également appliquée sur internet : les entreprises étrangères qui fabriquent en Inde peuvent investir dans le commerce électronique. En 2015, Gap, Sports Zone ou encore H&M ont décidé de planter leur drapeau en Inde, à l’exception d’autres grands groupes qui ne voient pas encore en l’Inde un marché prioritaire.

L'Inde, l'autre géant asiatique prometteur pour 2016

Le luxe, un secteur en hausse

Le luxe est en pleine croissance en Inde. Bien que le marché du luxe ait une décennie de retard comparé à la Chine, le pays pourrait facturer 14 000 millions de dollars cette année, d’après une étude élaboré en 2014 par KPMG.

Le e-commerce de luxe pourrait croître encore plus et atteindre 35 000 millions de dollars, d’après The Associated Chambers of Commerce and Industry of India (Assocham). Depuis 2012, le secteur a augmenté à un rythme annuel de 25 pour cent.

Concernant les géants de la distribution, l’an dernier Gap est entré en Inde par le biais du groupe local Arvind Brands qui opère aussi avec Uniqlo ou Tommy Hilfiger. Les plans du groupe américains sont d’ouvrir une quarantaine de magasins en franchises dans le pays.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS