• Home
  • Actualite
  • Business
  • La mode dans les médias : polémique autour du futur siège d'Amazon en Afrique du Sud

La mode dans les médias : polémique autour du futur siège d'Amazon en Afrique du Sud

By Sharon Camara

11 nov. 2022

Business

Amazon

FashionUnited vous propose de découvrir, chaque vendredi, une revue de l’actualité mode de la semaine.

Contesté en Europe et aux États-Unis pour ses pratiques anticoncurrentielles et ses conditions de travail jugées difficiles, Amazon n’est pas mieux accueilli sur le continent africain. Depuis plusieurs mois, le géant de Seattle tente d’implanter son siège africain en Afrique du Sud mais fait face à l’opposition des populations locales. Situé au Cap, le terrain choisi pour la construction de ces bureaux est considéré comme sacré par le peuple Khoïsan, descendant des premiers habitants du pays.

« En mars 2022, la justice sud-africaine avait pourtant estimé que le droit fondamental à la culture et au patrimoine des peuples Khoïsan était menacé et décidé de suspendre le projet. Décision annulée le mardi 8 novembre par le tribunal du Cap, qui considère que le militant représentant ces communautés devant la justice n'est pas légitime et qu'il a déformé le point de vue de certains de ses représentants, sans les consulter », détaille RFI. Malgré la ferme opposition de ces populations, Amazon est donc autorisé, depuis quelques jours, à relancer son projet de construction.

Plus qu’un terrain, une histoire, un héritage !

Estimée à plus de 300 millions de dollars, la construction du futur siège d’une superficie de 15 000 mètres carrés est donc imminente. Un revirement du tribunal qui est très mal perçu chez les locaux. « Cette place est symbolique pour les riverains, car c'est là qu'ils ont réussi à repousser l'invasion portugaise en 1510. C’est, encore, à cet endroit qu'ont débuté les prémices de la politique raciste d’apartheid qui a marqué pendant presque 45 ans l’histoire sud-africaine du XXe siècle », détaille AfricaNews.

Face à la réticence des autochtones, Amazon s’est engagé à construire: « un centre historique et culturel, géré par les communautés. La municipalité du Cap, elle, l'a approuvé ; elle y voit d'importantes opportunités économiques ainsi qu'en termes d'emplois », précise RFI. Un engagement qui a su convaincre les autorités, les poussant à revenir sur leur refus annoncé en mars dernier.

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? N'attendez plus et faites comme de nombreux autres professionnels du secteur : Abonnez-vous à la newsletter de FashionUnited !
Amazon
LA MODE DANS LES MÉDIAS