Le 93 : nouvelle place forte de mode

Un projet à 45 millions d’euros, un architecte star, un bâtiment spectaculaire. Nous ne sommes pas à Dubaï ou Tokyo mais à Aubervilliers. C’est en effet dans cette commune de la Seine-Saint-Denis que la prestigieuse maison Chanel va installer en 2020 son nouveau projet d’envergure: un site flambant neuf qui regroupera la quinzaine de PME appartenant à la filiale Paraffection de la maison française. Pas n’importe quelles PME, il s’agit ici de réunir les métiers d’art. C’est à dire les artisans qui concourent au prestige de la maison de couture et dont les savoir-faire sont d’autant plus précieux qu’ils sont rares et fragiles. Le bâtiment accueillera donc le plisseur Lognon, le bottier Massaro ou encore le chapelier Michel.

La destination peut surprendre. Pourtant elle n’est que l’un des derniers exemples du mouvement de masse qui se développe dans l’industrie de la mode et du luxe ; mouvement qui consiste à installer ses locaux dans le 93. Plus précisément à Aubervilliers et à Pantin.

Hermes y est présent depuis quelques années. En 1992, le maroquiner a tout d’abord installé quelques ateliers dans un lieu post-industriel redessiné par Rena Dumas. Puis l’espace s’avérant insuffisant, la maison de luxe a acheté l’ensemble des terrains alentours avec l’idée de créer sa grande « cité des métiers ». C’est désormais un véritable ilot de verre et de briques qui s’étire dans le quartier Hoche à Pantin pour accueillir quotidiennement 1500 salariés. Hermès a fait appel à RDAI Architecture pour intégrer des espaces natures, bureaux et ateliers dans cet univers dédié au luxe, au savoir-faire et à la discrétion.

Le 93 : nouvelle place forte de mode

Esmod à Pantin

Les perspectives de développement de Pantin, intégrées dans le projet du Grand Paris, offrent des aménagements urbains propices au confort des salariés, mais aussi des étudiants, avec un accès facilité à la capitale. D’autant plus que le maire de la ville ainsi que le territoire « Grand Est Ensemble » ont marqué avec enthousiasme leur volonté de contribuer à la mise en place de partenariats avec les différents acteurs du secteur de la mode .

C’est la raison pour laquelle la célèbre école Esmod, la plus vieille école de mode du monde, vient à son tour ajouter son nom à la liste des prestigieuses institutions de la mode et du luxe qui ont choisi de s’installer dans ce secteur. Nous sommes Avenue Jean Lolive, à deux pas du métro. Un magnifique bâtiment construit dans les années 20 dans un style néo-Louis XIII s’élève sur 3500m2. Il abritait autrefois la luxueuse succursale de la Banque de France. C’est ce lieu d’architecture et de mémoire qu’a choisi Esmod pour sa nouvelle école. Le volume du site (600 M2) permet d'accueillir dans ses 23 salles de cours tous les étudiants de l'ISEM et quelques classes ESMOD, permettant une émulation entre les étudiants aux profils complémentaires.

Le 93 : nouvelle place forte de mode

Du point de vue architecturale, il faut bien reconnaitre que le lien offre de merveilleuses possibilités : autour d’un lumineux atrium sublimé par une mezzanine partielle, des salles modulables permettent d’aménager des évènements de nature variée. Les volumes lumineux ont été repensés et imaginés par l’architecte Michel Naeye qui s’est attaché à offrir aux étudiants les meilleurs conditions de travail dans un espace contemporain alliant fonctionnalité et écologie. La lumière est reine. Dans un second temps seront imaginés un jardin privatif, une salle de restauration, une résidence étudiante et une salle de gym. Le grand hall de la banque se métamorphosera en un volumineux Atrium qui servira d’espace de vie, d'accueil et de manifestations. La salle des coffres deviendra quant à elle une salle polyvalente qui conservera son esprit originel : les coffres s’offriront aux regards de tous, comme un clin d'œil à la mémoire du lieu. Un clin d’oeil au passé certes, mais surtout un pari sur l’avenir.

Crédit photo: Chanel, Esmod, dr