D’après une analyse de l’Institut d’investigation du Bangladesh, le pays devra débourser la somme de 3.000 millions de dollars (soit 2.462 millions d’euros) pour reconstruire sa structure industrielle textile.

Les experts affirment que le secteur a besoin de fonds suffisants pour réparer et reconstruire les usines qui ont subi des dégâts tels que des écroulements et incendies.

Shahidullah Azim, le vice-président des fabricants et exportateurs de vêtements du Bangladesh, a signalé que plus de 1.000 usines doivent déménager ou construire de nouvelles installations avec les critères de sécurité imposés par le gouvernement.

“Pour une usine qui exporte entre 2,1 et 16,4 millions d’euros qui emploie entre 300 et 1.200 personnes, l’investissement nécessaire se situe entre 246.200 et 820.000 euros, tout dépend de l’ampleur des travaux », explique Azim.

À cette somme devront s’ajouter les coûts d’aménagement des usines, évalués entre 20.516 et 73.860 euros.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS