Le bénéfice net de Prada, qui a mis fin aux soldes, bondit au 1er semestre

Le premier groupe de luxe italien, Prada, a vu son bénéfice net bondir de 56,5pour cent au premier semestre tandis que son chiffre d'affaires a augmenté de 2,3pour cent, grâce à une série d'actions engagées après plusieurs années de perte de vitesse, comme la fin des promotions.

Le bénéfice net a atteint 155 millions d'euros. La hausse de 56,5pour cent tient compte de l'application de la nouvelle norme IFRS 16 sur les résultats de 2018, a précisé Prada, dans un communiqué. Sans l'appliquer, la hausse est limitée à 46,2pour cent.

Le chiffre d'affaires a progressé de son côté de 2,3pour cent, à 1,57 milliard d'euros.

Après quatre années de recul, le premier groupe de luxe italien avait vu son chiffre d'affaires augmenter de 2,8pour cent en 2018, à 3,14 milliards d'euros. Mais son bénéfice net avait encore diminué de 17,6pour cent, à 205 millions, malgré une hausse au premier semestre.

Face à la baisse de ses ventes et de ses profits, le groupe, qui compte aussi les marques Miu Miu, Car Shoe et Church's, a pris une série de mesures, comme la fin des soldes et promotions et la réorganisation de son réseau de distributeurs. Il a aussi mis l'accent sur le marketing et le numérique, avec la volonté de développer ses ventes en ligne, tout en rafraîchissant sa ligne de produits.

Prada a ainsi introduit davantage de styles différents et revu sa gamme de chaussures, ciblant en particulier le phénomène des baskets de luxe. L'objectif est de séduire des clients plus jeunes. Selon le cabinet d'études KPMG, les industries du luxe réaliseront 45pour cent de leur chiffre d'affaires auprès des 18-35 ans en 2025.

"La décision stratégique de supprimer les soldes et de rationaliser le canal de distribution +wholesale+ (grossistes) a été accueillie positivement par le marché: les ventes à plein tarif ont augmenté dans les principales zones géographiques et catégories de produits, un signal qui confirme la validité des décisions prises", a commenté le patron du groupe, Patrizio Bertelli, cité dans le communiqué.

"Nous pensons qu'une plus grande cohérence dans notre politique de prix consolidera notre relation avec notre clientèle, en renforçant la valeur de nos produits", a-t-il noté, en soulignant également que les collections avaient été appréciées par le marché.

Les ventes ont augmenté de 6pour cent en Europe, région qui représente 39pour cent de son chiffre d'affaires, et en Amérique, et de 5pour cent au Japon. En revanche, elles ont diminué de 4pour cent en Asie (hors Japon), en raison notamment du mouvement de protestation politique à Hong Kong. Le groupe souligne en revanche, sans donner de chiffres, que pour la Chine seule, la tendance est positive grâce aux nouvelles initiatives de communication.

Au lieu de défiler à Milan pendant la Fashion week hommes, Prada a notamment défilé à Shanghai en juin dernier.(AFP)

Photo: Prada Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS