Le bénéfice net du numéro un chinois de la vente en ligne Alibaba a bondi de 145 pour cent à 3,096 milliards de dollars (21,25 mds yuans) au premier trimestre sur un an, porté par la croissance de ses ventes solides et de son activité dans l'informatique en nuage ("cloud").

Sur la période allant d'avril à juin de son exercice décalé 2019-2020, le chiffre d'affaires du géant du web chinois s'est établi à 16,7 milliards de dollars (114,9 milliards de yuans), en hausse de 42 pour cent, et au-dessus des attentes des analystes, selon ses résultats publiés jeudi.

En Bourse, le titre Alibaba prenait plus de 3 pour cent dans les transactions électroniques précédant l'ouverture des échanges à Wall Street, où le groupe chinois est coté.

"Alibaba a connu un excellent trimestre, en élargissant notre base d'utilisateurs à 674 millions d'utilisateurs actifs, ce qui prouve la qualité de nos services", a réagi le PDG du groupe, Daniel Zhang, cité dans le communiqué.

La progression de la base d'utilisateurs actifs de l'entreprise représente une hausse de 17 pour cent sur un an et de 3 pour cent par rapport au trimestre précédent. Le groupe a pu dans le même temps profiter de ventes en Chine particulièrement fortes en juin.

Grâce à une opération promotionnelle durant la première moitié de juin, Alibaba a pu compter sur "des ventes solides" à travers sa plateforme de vente Tmall, et "une meilleure pénétration dans des marchés moins matures", lui ayant notamment permis de voir ses ventes gonfler de 38 pour cent sur un an.

La solide santé du géant du e-commerce tranche avec le ralentissement économique en cours en Chine, dans un contexte de guerre commerciale sans merci entre Washington et Pékin.

Dernier indicateur en date montrant l'essoufflement de cette économie, la production industrielle a fortement ralenti en juillet, avec sa plus faible progression depuis 17 ans, selon un indicateur publié mercredi.

Alibaba s'est également distingué sur le secteur du "cloud". Sur le trimestre, les revenus tirés de l'informatique "en nuage" se sont envolés de 66 pour cent à 1,13 milliard de dollars, portés par le lancement de plus de 300 nouveaux produits, dans l'intelligence artificielle, la sécurité et les données, affirme Alibaba.

Coté à Wall Street depuis 2014, le géant chinois réfléchit selon la presse américaine à effectuer une deuxième cotation à Hong Kong, qui pourrait lui permettre de lever 20 milliards de dollars. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS