Le chiffre d’affaires trimestriel du leader des outils de coupe et des solutions pour l’habillement a baissé de 3 pour cent pendant le trimestre, à 67 millions d’euros. Son résultat net ressort cependant en hausse de 6 pour cent, atteignant 5, 7 millions d’euros. Les objectifs annuels du groupe moteur de l’industrie de la mode 4.0 restent inchangés.

Les conditions macroéconomiques et géopolitiques ont été difficiles au cours du premier trimestre et les commandes de nouveaux systèmes, plus faibles qu’anticipées par le groupe français (- 5 pour cent par rapport au premier trimestre 2018). Les commandes de logiciels de CFAO et de PLM et celles de formation et de conseil progressent quant à elles respectivement de 15 pour cent et 5 pour cent. Les commandes sous forme d’abonnement, en particulier des nouvelles offres en mode « Software as a Services » (SaaS), représentent 20 pour cent du montant des commandes de logiciels du trimestre.

Dans de nombreux pays, les craintes d’un ralentissement de la croissance se sont ajoutées aux incertitudes persistantes relatives au Brexit, à la guerre commerciale menée par les États-Unis, et notamment l’issue des négociations commerciales avec la Chine. Cette situation a incité de nombreuses entreprises à la prudence, sur l’ensemble des secteurs d’activité de Lectra.

Ralentissement des commandes

La société s’est fixée pour objectif de réaliser en 2019 une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 3 pour cent et 7 pour cent, à données comparables. À ce stade, commente Lectra, il n’y a pas lieu de revoir ces objectifs. La principale incertitude porte sur le niveau des commandes de nouveaux systèmes, qui pourrait continuer à être affecté par un environnement macroéconomique, géopolitique et monétaire incertain, ainsi qu’un ralentissement de la croissance économique mondiale.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS