• Home
  • Actualite
  • Business
  • Les importations françaises de mode ont reculé de 13 pour cent en 2020

Business

Les importations françaises de mode ont reculé de 13 pour cent en 2020

By Odile Mopin

25 mars 2021

Du jamais vu. L’année 2020 a vu reculer de façon drastique les importations françaises de mode : - 13 pour cent entre janvier et décembre, selon les statistiques des douanes retraitées par l’IFM (Institut Français de la Mode). Ce recul impacte l’ensemble des fournisseurs habituels de l’Hexagone, mais à différents degrés. La Chine qui reste notre premier fournisseur d’habillement (environ 30 pour cent du total), recule de 12 pout cent, tandis que les achats d’habillement venus du Bangladesh, second pourvoyeur de mode française, est en repli de 16 pour cent. A l’exception du Vietnam, stable, tous les pays fournisseurs de la zone Asie ont moins vendu en France en 2020, dont le Cambodge et l’Indonésie (- 13 pour cent).

Les fournisseurs de proximité ont également été très touchés. A l’instar de la Tunisie et du Maroc (- 16 pour cent), respectivement les 7ème et 8ème fournisseurs de vêtements de la France. Sous-traitant plus puissant, en raison notamment de sa filière intégrée, la Turquie, quatrième pourvoyeur de France, décroche pourtant elle aussi, de 11 pour cent. La baisse de la demande française a été encore plus importante dans les pays de l’Est. La France se tourne vers ces pays de l’Union européenne à forte teneur en savoir-faire pour le tailleur, la mode masculine classique, qui sont une des composantes, modeste, mais bien prégnante, de son sourcing de mode. Une rupture s’est dessinée en 2020, avec des achats en chute de 30 pour cent vers la Roumanie notamment.

Enfin, l’Europe de l’Ouest et du sud qui restent des partenaires privilégiés de l’Hexagone notamment pour le premium ont également souffert de l’atonie de la demande pendant cette année 2020 hors-norme : notre troisième fournisseur, l’Italie, recule de 14 pour cent. Tout comme le Portugal, autre partenaire significatif.

Du côté des importations françaises de textiles, là encore, l’année est atypique : Les achats français de tissus à l’étranger sont habituellement stables ou en légère hausse compte tenu du peu d’industrie manufacturière française. En 2020, ils ont pourtant grimpé de… 73 pour cent ! La cause de cet emballement est hélas ponctuelle et peu réjouissante. Ce chiffre cache essentiellement une forte demande en masques, classés dans les textiles et dont la France a eu un besoin urgent de se pourvoir à partir de mars 2021. En témoigne l’augmentation exponentielle de la demande française à destination de Chine ( + 414 pour cent) et du Vietnam ( + 372 pour cent). Non, ce n’est pas (encore) la relocalisation de la production française qui fait bondir sa demande en tissu.

Crédit: Facebook