• Home
  • Actualite
  • Business
  • Les magasins de vêtement pourront faire du click and collect pendant le 3eme confinement

Les magasins de vêtement pourront faire du click and collect pendant le 3eme confinement

By Herve Dewintre

18 mars 2021

Business

Lors de son allocution télévisée, le chef du gouvernement a annoncé de nouvelles mesures concernant 16 départements. Ainsi les habitants des huit départements d’Île-de-France, des cinq départements des Hauts-de France, des Alpes-Maritimes, de la Seine-Maritime et de l'Eure seront reconfinés dès vendredi minuit, pour une durée d’un mois. Au minimum. « C’est le temps nécessaire pour qu’elles produisent un effet suffisant sauf si bien entendu si des résultats positifs significatifs étaient constatés dans l’intervalle, c’est aussi le temps qu’il nous faut par ailleurs pour atteindre un premier palier très important dans la vaccination des plus vulnérables » a déclaré Jean Castex.

Interdiction de vendre des vêtements dans les magasins multi-commerces

Comme pour les deux premiers confinements, les magasins et les enseignes non-essentiels des 16 départements concernés vont donc devoir une fois de plus fermer leurs portes. Ou plus précisément, ces points de vente ne pourront plus recevoir de public. Les magasins multi-commerces dont l’activité principale est la vente alimentaire resteront ouverts : en revanche, ils ne pourront pas vendre de vêtements. « Par souci d'équité, les restrictions de vente s'appliqueront aux mêmes produits qu'ils soient vendus dans un rayon de grande surface, un commerce spécialisé ou un petit commerce de centre-ville » a en effet précisé le Premier Ministre.

Seule bonne nouvelle, bien modeste pour les régions confinées : les magasins qui le souhaitent pourront pratiquer le click and collect, tel qu’il avait déjà été mis en place lors du deuxième confinement. Il n’est pas certain que ce mode d’achat complémentaire, désormais bien ancré dans les habitudes de nombreux consommateurs, suffise à renflouer les caisses malmenées des commerçants. Ceux-ci néanmoins pourront compter sur la poursuite du « quoi qu’il en coûte » : les commerces qui auront pour obligation de fermer pourront en effet bénéficier des dispositifs d'aide mis en place par le gouvernement depuis un an. Parmi eux, le Fonds de solidarité qui leur permet d'accéder à une somme plafonnée à 10.000 euros ou à 20 pour cent de leur chiffre d'affaires.

Le chômage partiel sera également disponible pour les salariés, qui seront indemnisés à 84 pour cent du salaire net, avec un reste à charge nul pour les employeurs. Les mesures de soutien aux secteurs économiques touchés par le reconfinement de 16 départements coûteront 1,2 milliard d'euros supplémentaires par mois, a annoncé jeudi le ministre de l'Économie Bruno Le Maire qui précise : « L’impact des nouvelles restrictions sanitaires sur l'économie française est de 0,2 point de PIB annuel. Les mesures de soutien coûteront 1,2 milliard d'euros en plus par mois, soit 7,2 milliards d'euros en tout par mois ».

Crédit : © Decathlon. Decathlon City Lille Tanneurs