Les ventes d'Hermès dopées par le Japon

Les ventes du groupe de luxe Hermès ont progressé de 20,6 pour cent au premier semestre grâce à la poursuite d'une forte dynamique au Japon et à un effet devises porteur. A fin juin, le chiffre d'affaires du groupe s'établit à 2,29 milliards d'euros, bénéficiant d'une amélioration de la croissance au deuxième trimestre (+22 pour cent à taux de change courants et +10 pour cent à taux de change constants) contre respectivement +19 pour cent et +8 pour cent lors des trois premiers mois de l'année. Les ventes du deuxième trimestre (1,177 milliard d'euros) sont légèrement supérieures aux prévisions du consensus compilé par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablait sur 1,168 milliard.

L'évolution des parités monétaires a été favorable au fabricant des célèbres carrés de soie, avec un impact positif de 224 millions d'euros sur le chiffre d'affaires semestriel. Avant la prise en compte de cet impact, les ventes affichent une progression de 8,8 pour cent sur la période. Le chiffre d'affaires a progressé dans toutes les zones géographiques, le Japon affichant des ventes en hausse de 27,2 pour cent (+20,5 pour cent à taux de change constants) à fin juin. L'Asie dans son ensemble réalise une bonne performance avec des ventes totalisant 1,12 milliard d'euros, soit une progression de 27 pour cent sur un an (+10,3 pour cent à taux de change constants), malgré un contexte qui reste "difficile" à Hong Kong et Macao, souligne Hermès. La zone Amérique "confirme son potentiel de développement" avec un chiffre d'affaires en progression de 31,7 pour cent (+10,3 pour cent à taux constants), tandis que l'Europe réalise "une belle performance" de +8,3 pour cent (+6,8 pour cent).

Hermès, qui doit publier le 28 août ses résultats semestriels, prévient déjà attendre une rentabilité opérationnelle "en léger retrait par rapport à celle du premier semestre 2014, en raison de l'affaiblissement de l'euro". "Malgré les incertitudes économiques, géopolitiques et monétaires dans le monde", le sellier indique cependant maintenir son objectif "à moyen terme de progression du chiffre d'affaires à taux constants de l'ordre de 8 pour cent".

Des résultats positifs dans tous les domaines d'activités pour Hermès

Au cours des six premiers mois de l'année, l'activité Maroquinerie-Sellerie, première du groupe, a été "remarquable" (+14 pour cent en données constantes), "soutenue par l'augmentation des capacités de production et la mise en chantier de deux nouvelles manufactures en Franche-Comté". Les Vêtements et Accessoires "bénéficient du succès des dernières collections" avec une progression de 8 pour cent, tandis que le métier Soie et Textiles voit ses ventes augmenter de 5 pour cent, et les Parfums de 4 pour cent. L'Horlogerie reste en léger recul de 1 pour cent "dans un environnement général de repli de l'industrie horlogère", résume Hermès. En 2014, le groupe a franchi pour la première fois la barre des 4 milliards d'euros de ventes.

Lundi, Hermès, qui emploie plus de 12.000 personnes dans le monde dont 7.200 en France, a annoncé qu'il allait augmenter la capacité de production de deux de ses sites dédiés à la maroquinerie pour faire face à la croissance des ventes, et ainsi créer à terme 200 emplois. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS