Luxottica revoit ses objectifs 2016 à la baisse, après une chute de son bénéfice

Le groupe italien Luxottica, leader mondial des lunettes haut de gamme, a annoncé lundi revoir à la baisse ses prévisions pour 2016, après avoir enregistré un bénéfice net en recul de 5,8 pour cent au premier semestre, inférieur aux attentes.

Le bénéfice net a atteint 475,6 millions d'euros, alors que les analystes tablaient sur 512 millions. Le bénéfice opérationnel, qui a chuté de 8,2 pour cent, à 788 millions d'euros, est également moins bon qu'attendu, le consensus tablant sur 855 millions. Le chiffre d'affaires a lui atteint 4,7 milliards, en hausse de 1,1 pour cent, globalement en ligne avec les prévisions du marché. "les résultats du deuxième trimestre et l'incertitude croissante sur le marché (ont) conduit la direction du groupe à avoir une vision plus prudente pour la deuxième partie de l'année", précise le groupe.

Il table désormais sur des ventes en hausse de 2 à 3 pour cent à taux de change constants, contre +5 à 6 pour cent précédemment. Le résultat opérationnel et le résultat net seront alignés sur la croissance des ventes, alors qu'auparavant elles devaient augmenter à un rythme au moins 1,5 fois supérieur à celui des ventes. Cet objectif constituait déjà une révision habituelle de ses prévisions, le groupe ayant l'habitude de tabler sur un rythme de deux fois supérieur à la croissance des ventes.

"Durant les six premiers mois de l'année, nous avons continué à croître malgré un environnement économique toujours plus volatil et incertain, un travail important de simplification de l'organisation du groupe et de rigueur dans les politiques commerciales, et d'importants investissements structurels", ont commenté le président exécutif Leonardo Del Vecchio et le directeur général Massimo Vian, cités dans le communiqué.

Météo peu favorable

Ils ont évoqué des "choix courageux qui ne se reflètent pas encore dans les résultats à court terme". Selon eux, "la performance au deuxième trimestre a été affectée par la météo peu favorable jusqu'à fin juin et par le nettoyage du réseau de distribution, en particulier en Amérique du Nord". Dans cette région, les ventes ont baissé de 2,7 pour cent au deuxième trimestre. Elles ont aussi reculé de 3 pour cent en Asie sur cette période, avec notamment une baisse en Chine.

Les deux dirigeants se sont dits néanmoins "très satisfaits" de la croissance en Europe (+2,7 pour cent) et dans les pays émergents. Luxottica, propriétaire des marques Ray Ban et Oakley, a engagé l'an passé "une simplification de son organisation pour améliorer sa flexibilité et sa rapidité d'exécution dans un marché de plus en plus mondialisé".

Début mars, il a annoncé qu'il allait investir 1,5 milliard d'euros sur trois ans pour soutenir sa croissance, après avoir vu son bénéfice net augmenter de 25,1 pour cent en 2015 et ses ventes de 15,5 pour cent.

Luxottica a a estimé que ces investissements massifs dans les infrastructures technologiques et logistiques amèneraient à moyen terme "une amélioration significative de (son) efficacité ainsi que des avantages compétitifs".

Ses priorités sont le renforcement de son réseau de distribution, de plateformes de commerce en ligne et la marque Oakley, "un des piliers de la croissance future du groupe", dont l'intégration complète sera réalisée d'ici la fin de l'année. "Nous restons confiants. Nous sommes sur la bonne voie. Les efforts organisationnels entrepris commencent juste à payer", a déclaré M. Vian lors d'une conférence en ligne. (AFP)

Photo:Luxottica Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS