Nike parle plus directement à ses clients, les ventes grimpent

L'équipementier sportif américain Nike a vu son chiffre d'affaires bondir de 10 pour cent et son bénéfice net de 15 pour cent au premier trimestre de son exercice décalé grâce à sa stratégie de se rapprocher du consommateur notamment par la vente directe.

Lors des trois mois achevés le 31 août, le bénéfice net a atteint 1,1 milliard de dollars. Le bénéfice ajusté et rapporté par action, référence à Wall Street, ressort à 67 cents, mieux que les 63 cents attendus par les analystes.

Le chiffre d'affaires trimestriel a progressé de 10 pour cent à 9,9 milliards de dollars dont 9,4 milliard pour la marque Nike (+10 pour cent) et 527 millions de dollars (+7 pour cent) pour Converse.

Ces bons résultats n'ont pas suffi à convaincre la Bourse et le titre baissait de 2,70 pour cent lors des échanges électroniques d'après séance.

Mais le titre s'était très fortement apprécié ces dernières semaines après le choix de la marque à la virgule d'utiliser le visage du joueur de football américain controversé Colin Kaepernick pour fêter les 30 ans de son emblématique slogan: "Just do it".

Colin Kaepernick avait choisi de mettre un genou à terre pendant l'hymne national pour protester contre les violences racistes. Un geste imité par nombre de ses collègues et dénoncé avec virulence, en particulier par le président Donald Trump, qui en a fait un cri de ralliement.

Nike a affiché une progression des ventes dans ses quatre régions du monde avec une hausse de 24 pour cent en chine à 1,4 milliard de dollars. C'est moins que le bond de 35 pour cent affiché sur ce marché au 4ème trimestre.

Le résultat a également été affecté par une hausse des coûts liée notamment à une hausse des dépenses de marketing et dans le développement de son activité de vente directe. (AFP)

Photo: Nike Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS