Nike renoue avec la croissance aux Etats-Unis et explose en Chine

L'action Nike a bondi en Bourse jeudi après la publication de résultats meilleurs que prévu qui montrent notamment une reprise des ventes aux Etats-Unis et une forte hausse en Chine.

"Les changements opérés dans nos activités et notre attention concentrée sur trois domaines clés -l'innovation, la (vente) directe et la rapidité- donnent le coup d'envoi de la prochaine phase de croissance et de rentabilité pour Nike", a commenté le PDG Mark Parker, lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

Le groupe s'est particulièrement réjoui d'avoir renoué avec la croissance aux Etats-Unis, de loin son premier marché: elles ont ont cru de 3 pourcent à 3,87 milliards de dollars sur le dernier trimestre de son exercice clos fin mai, un signe positif malgré un recul sur l'année (-2 pourcent à 14,86 milliards de dollars).

Quant au marché chinois, il s'est révélé fort lucratif, avec un bond de 35 pourcent des ventes à 1,47 milliard sur le trimestre, et de 21 pourcent à 5,13 milliards sur l'année. A Wall Street, le titre bondissait de 9,71 pourcent à 78,66 dollars vers 23H30 GMT dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance.

Au total, lors des douze mois achevés fin mai, correspondant à son exercice fiscal 2018, le bénéfice net du groupe a pourtant reculé de 54 pourcent à 1,93 milliard de dollars mais cette baisse était prévisible car liée à une charge exceptionnelle enregistrée au troisième trimestre, elle-même due à l'adoption récente d'une nouvelle législation fiscale aux Etats-Unis qui a entraîné dans les entreprises américaines des ajustements comptables.

Le bénéfice ajusté et rapporté par action, référence à Wall Street, ressort sur l'année à 1,17 dollar, loin des 2,35 dollars attendus en moyenne par les analystes.

En revanche, le chiffre d'affaires annuel est en hausse de 6 pourcent à 36,4 milliards, meilleurs que 36,03 milliards attendus par les marchés, ce qui semble confirmer que sa stratégie de vendre directement ses baskets aux consommateurs porte ses fruits.

Quant au seul quatrième trimestre, le groupe a là aussi dépassé les attentes, avec un bénéfice net de 1,14 milliard (+13 pourcent) soit un bénéfice ajusté de 69 cents par action, soit 5 cents de plus qu'anticipé. Le chiffre d'affaires de ce dernier trimestre est lui aussi meilleur que prévu, à 9,8 milliards (+13 pourcent) contre 9,41 milliards attendus en moyenne.

Passez la souris sur le graphique pour en savoir plus.

>

Autre nouvelle de nature à réjouir les investisseurs, le groupe a annoncé. un nouveau programme de rachats d'actions pour 15 milliards de dollars sur quatre ans, qui prendra effet après la fin du programme en cours qui doit finir lors de l'exercice en cours.

Nike dit aussi avoir bénéficié d'une hausse de sa marge brute ainsi que d'une baisse de son imposition fiscale. Il a revanche un peu pâti d'un effet de change défavorable et de plus grosses dépenses administratives.

L'an dernier, Nike avait décidé de commencer à vendre directement ses produits sur Amazon.com pour faire face à la concurrence accrue d'Adidas et d'Under Armour.

Le groupe fait en outre ces dernières semaines face à un exode sans précédent de dirigeants depuis un peu plus d'un mois à la suite de témoignages d'employés, en majorité des femmes, dénonçant un environnement "toxique", marqué de discriminations et de harcèlement moral et sexuel. Au moins onze hauts dirigeants ont quitté Nike depuis mars. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS