Le spécialiste français des vêtements pour enfants Orchestra-Prémaman, en difficulté financière, a annoncé vendredi la révision à la baisse de son objectif annuel d'excédent brut d'exploitation (EBE) courant pour l'exercice clos le 28 février, redoutant un niveau "proche de zéro".

En pleine "crise", le groupe est amené "à réviser à la baisse son objectif annuel d'EBE courant pour l'exercice 2018-2019 clos le 28 février 2019 à un niveau qui devrait être proche de zéro", déplore Orchestra-Prémaman dans un communiqué.

"Le contexte social et économique extrêmement difficile en France continue d'[affecter] fortement l'activité dans la mesure où les ventes du groupe en France ont représenté plus de 60% de son chiffre d'affaires pour l'exercice", précise l'entreprise.

"Le groupe a mis en place une stratégie promotionnelle particulièrement agressive afin de réduire l'impact de cette situation sur le chiffre d'affaires et le niveau de trésorerie tout en accélérant l'écoulement de ses stocks, priorité dans un contexte tendu", poursuit-il.

Fin janvier, Orchestra-Prémaman avait déjà demandé aux pouvoirs publics un étalement de ses échéances fiscales et sociales.

A cette époque, il avait déjà abaissé entre 1 pour cent et 2 pour cent son objectif annuel d'EBE, dont les estimations initiales étaient comprises entre 5 pour cent et 6 pour cent.

Depuis plusieurs mois, la chute des ventes laisse planer une menace sur le futur d'Orchestra-Préman. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS