• Home
  • Actualite
  • Business
  • Pvh : bonne performance au troisième trimestre

Business

Pvh : bonne performance au troisième trimestre

By FashionUnited

27 nov. 2019

Pvh Corp (Tommy Hilfiger, Calvin Klein, Van Heusen) a annoncé des résultats supérieurs aux prévisions pour le troisième trimestre de 2019 et améliore ses perspectives pour l'ensemble de l'année. Le chiffre d'affaires de la période a augmenté de 3 pour cent (de 4 pour cent à taux de change constants) par rapport à l'exercice précédent et a dépassé les attentes, à 2,6 milliards de dollars (près de 2, 4 milliards d’euros) pour un résultat d’exploitation à 270 millions de dollars (245, 5 millions d’euros).

Ces résultats incluent les deux acquisitions conclues au deuxième trimestre par le groupe : soit une participation majoritaire dans la joint-venture créée avec Gazal, pour gérer sous licence en Australie les marques de Pvh, ainsi qu’une reprise en direct de Tommy Hilfiger en Asie du Sud-Est, marché jusqu’ici concédé à un licencié .

Commentant ces résultats, Emanuel Chirico, président-directeur général du groupe a déclaré : « Nous sommes satisfaits des résultats qui ont dépassé nos attentes malgré la conjoncture difficile du marché. Au cours du trimestre, nos activités européennes ont continué à surperformer ».

L’Europe continue de tirer la croissance

C’est en effet le Vieux Continent qui a tiré les ventes des marques du groupe. Tommy Hilfiger a vu ses recettes progresser de 10 pour cent durant le trimestre, à 1, 2 milliards de dollars (1, 1 milliards d’euros). L’activité à l’international, et en Europe en premier lieu reste la plus dynamique, avec une demande en hausse de 16 pour cent (747 millions d’euros). L’Amérique du Nord est stable, avec un chiffre d’affaires de près de 385 millions d’euros.

Sans surprise, Calvin Klein reste quasi stable ( + 1 pour cent) , à 969 millions de dollars sur le trimestre (881, 2 millions d’euros). Là encore, les ventes à l’étranger et la solide croissance en Europe tirent l’activité, en hausse de 7 pour cent, à 467, 4 millions d’euros. Un dynamisme qui a partiellement compensé la faiblesse de l’Asie, notamment due aux troubles à Hong Kong et aux tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine. En revanche, sur son marché domestique, les Etats-Unis, les ventes de Calvin Klein continuent de décliner : -6, 5 pour cent sur le trimestre, à 413, 6 millions d’euros.

photo : Tommynow printemps-été 2019 à Paris