(publicité)
(publicité)
Ralph Lauren dans le vert au 1T, le titre en profite

Ralph Lauren est repassé dans le vert, signe que le redressement du groupe de prêt-à-porter américain est en bonne voie, ce qui faisait flamber le titre de plus de 11 pour cent mardi à Wall Street.

Ralph Lauren a annoncé avoir dégagé un bénéfice net de 59,5 millions de dollars lors du premier trimestre de son exercice fiscal 2017/18 clos le 1er juillet, contre une perte de 22,3 millions à la même période un an plus tôt. Les marques de l'habillement américaines souffrent de la concurrence du prêt-à-porter de masse, incarné par H&M ou Zara, ainsi que de l'émergence du commerce en ligne.

La marge opérationnelle est passée de 61,1 pour cent à 63,2 pour cent lors du trimestre sous-revue, en raison d'une baisse de ses coûts, tandis que les ventes n'ont diminué que de 13 pour cent à 1,35 milliard de dollars, un déclin moins marqué que redouté du fait d'une limitation des promotions et réductions de prix.

La marque, qui a réussi à diminuer de 31 pour cent ses stocks, table sur une baisse de 8 à 9 pour cent de ses ventes pour l'ensemble de l'exercice fiscal et sur une réduction de 20 à 25 pour cent de ses stocks au deuxième trimestre en cours. Ce relatif optimisme est dû au fait que Ralph Lauren indique avoir observé une modération de la chute des dépenses des touristes.

Le Français Patrice Louvet, PDG depuis mai, a assuré qu'il allait poursuivre la stratégie engagée par son prédécesseur et mettre l'accent sur des partenariats avec des acteurs du commerce en ligne. Dans cette optique, Ralph Lauren, qui compte également sur des économies, prévoit de vendre davantage de ses polos sur Amazon.com qu'il n'en propose aujourd'hui. Le titre gagnait 11,31 pour cent à 86,99 dollars vers 17H45 GMT.

Michael Kors, autre fleuron américain du secteur, s'envolait mardi de près de 22 pour cent en Bourse, après avoir également annoncé des résultats trimestriels meilleurs que prévu. La marque, qui a racheté récemment le chausseur de luxe britannique Jimmy Choo, a enregistré un recul de seulement 3,6 pour cent à 952,4 millions de son chiffre d'affaires pour le premier trimestre de l'exercice fiscal 2017/18 achevé le 1er juillet. Si le bénéfice net a reculé de 14,7 pour cent à 125,5 millions de dollars, il reste toutefois supérieur à ce qu'attendaient la moyenne des analystes financiers.

Michael Kors s'est particulièrement montré optimiste pour le reste de l'année, en indiquant avoir observé une forte demande pour ses sacs à mains, notamment un modèle -- Bancroft --vendu en moyenne 1.000 dollars l'unité. (AFP)

Photo: Ralph Lauren Facebook