Richemont continue de briller et accroît ses profits en 2018/2019

Zurich - Richemont, le numéro deux mondial du luxe, a vu son bénéfice net plus que doubler sur l'exercice 2018-2019 (clos au 31 mars), grâce à un gain comptable sur ses parts dans le portail de ventes en ligne Yoox Net-A-Porter, a-t-il annoncé vendredi.

Son bénéfice net s'est accru de 128 pour cent à 2,7 milliards d'euros, a indiqué le groupe genevois dans un communiqué, ce chiffre se situant toutefois en-dessous des prévisions des analystes interrogés par l'agence suisse AWP qui l'escomptaient en moyenne à 2,9 milliards.

Son chiffre d'affaires a augmenté de 27 pour cent à 13,9 milliards grâce à l'e-commerce avec le rachat en mai de Yoox Net-à-Porter, puis en juin du site de montres d'occasions watchfinder.co.uk.

Hors ventes en ligne, son chiffre d'affaires s'est étoffé de 8 pour cent, a précisé le groupe, propriétaire des maisons de joaillerie Cartier et de montres Piaget, IWC et Jaeger-LeCoultre.

"C'est une année de transition et de consolidation qui vient de s'achever", a déclaré son président, Johann Rupert, cité dans le communiqué.

Bénéfice net annuel en hausse de 128 pour cent à 2,7 mds EUR

Le groupe a mis l'accent sur la vente en ligne, un segment sur lequel les horlogers ont longtemps été réticents à investir mais rattrapent désormais leur retard. Outre les deux acquisitions réalisées sur l'année, Richemont a également annoncé en octobre un projet de co-entreprise avec le géant chinois de l'e-commerce Alibaba. "Les discussions à cet égard progressent", a précisé M. Rupert.

Pour l'exercice écoulé, Richemont va verser un dividende de 2,00 francs suisses par action, contre 1,90 franc suisse l'année précédente.

Le groupe, toujours prudent dans ses prévisions, n'a pas donné d'objectifs chiffrés. Il a mis en avant la solidité de son bilan pour faire face à "l'environnement incertain qui prévaut aujourd'hui".

Après avoir démarré l'année en flèche, l'action a connu un parcours plus hésitant en Bourse depuis mars avec les inquiétudes sur la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine, un des plus importants marchés pour le secteur du luxe.(AFP)

Photo: Richemont media assets

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS