• Home
  • Actualite
  • Business
  • Richemont : rebond de 1 pour cent des ventes au 3T portées par l'Asie et la joaillerie

Business

Richemont : rebond de 1 pour cent des ventes au 3T portées par l'Asie et la joaillerie

By AFP

20 janv. 2021

Zurich - Le géant suisse du luxe Richemont a fait état mercredi d’un léger rebond de 1 pour cent de ses ventes trimestrielles sous l’impulsion de l’Asie et du Moyen Orient ainsi que de la joaillerie malgré des ventes toujours en berne en Europe avec les restrictions sanitaires.

Richemont : un chiffre d’affaires de 4,1 milliards d’euros

Le groupe propriétaire de la maison Cartier a dégagé un chiffre d’affaires de 4,1 milliards d’euros au troisième trimestre de son exercice 2020/2021 décalé (clos au 31 décembre), en hausse de 5 pour cent sur un an hors effets de changes et de 1 pour cent une fois converti en euros, a-t-il indiqué dans un communiqué. Ce chiffre dépasse légèrement les prévisions des analystes interrogés par l’agence suisse AWP qui l’attendaient en moyenne à 4 milliards d’euros, grâce à des ventes meilleures qu’attendu dans la joaillerie.

Ce segment qui représente plus de la moitié de son chiffre d’affaires a affiché un rebond de ses ventes de 14 pour cent hors effets de change durant ce trimestre qui englobe les fêtes de fin d’année. Les ventes de montres sont toutefois restées en territoire négatif, reculant de 4 pour cent, a détaillé le groupe propriétaire entre autres des marques Piaget, IWC et Jaeger-LeCoultre. Durant ce trimestre, le groupe suisse a vu ses ventes hors effets de change rebondir de 25 pour cent dans la zone Asie Pacifique et 27 pour cent en monnaies locales au Moyen Orient et Afrique, notamment grâce à la reprise des dépenses touristiques à Dubaï.

Ses ventes se sont en revanche contractées de 20 pour cent en Europe, le groupe évoquant les restrictions sanitaires et l’absence des touristes sans donner de détails sur la demande locale pendant les fêtes de fin d’année. Sur la première moitié de l’exercice, le groupe, qui n’a pas donné d’indications sur ses attentes pour le reste de l’année, avait été secoué par les fermetures de boutiques et le choc de la crise sanitaire sur le tourisme, dont dépendent fortement les fabricants de produits de luxe. (AFP)

Crédit photo : Net-a-Porter