Richemont suspend provisoirement son programme de rémunération des actionnaires

Zurich - Le géant suisse du luxe Richemont va suspendre temporairement son programme de rémunération des actionnaires, a-t-il annoncé mercredi en amont de son assemblée générale, afin de se laisser le temps de revoir la structure des titres cotés en Afrique du Sud. Le groupe propriétaire notamment de la maison de joaillerie Cartier compte étudier la possibilité de proposer des actions aux investisseurs en Afrique du Sud qui détiennent ses titres sous la forme de certificats de dépôt, a-t-il affirmé dans un communiqué.

Cette simplification aurait pour effet de réduire la complexité administrative tout en facilitant le négoce transfrontalier de ses titres cotés à la fois à la Bourse suisse et à la Bourse de Johannesburg, a fait valoir le groupe dont le siège social se trouve à Genève. En août, le groupe avait dévoilé un programme de fidélisation de ses actionnaires pour compenser la diminution du dividende.

Pour préserver ses liquidités face au choc économique de la pandémie de Covid-19, Richemont avait décidé de diviser par deux le dividende pour l’exercice écoulé, le limitant à 1 franc suisse par action, mais avait précisé qu’il comptait rémunérer ses actionnaires sous une autre forme. Il avait proposé à la place des bons de souscriptions négociables leur offrant la possibilité d’acquérir des actions dans trois ans à un prix “potentiellement avantageux”, avait-il indiqué lors de la publication des détails de ce programme en août.

Une proposition révisée sera soumise au actionnaires lors d’une assemblée générale extraordinaire qui se tiendra “plus tard dans l’année”, a indiqué le groupe suisse, sans préciser d’échéance. Le groupe Richemont avait été créé en 1988 à la suite d’une scission des actifs internationaux du groupe sud-africain Rembrandt par Anton Rupert pour diversifier sa fortune faite notamment dans le tabac.

Basé à Genève, le groupe Richemont est propriétaire d’un vaste portefeuille de marques de luxe, qui englobe notamment la maison de joaillerie Van Cleef & Arpels, les montres IWC et Jaeger-LeCoultre ou encore la marque de mode Chloé. Avec la crise sanitaire, Richemont, qui publie ses comptes sur une base décalée, a vu ses ventes trimestrielles chuter de 18 pour cent entre janvier et mars, puis dégringoler de 47 pour cent entre avril et fin juin, notamment en raison des fermetures temporaires de boutiques. (AFP)

Crédit photo: Net a Porter

 

Related Products

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS