• Home
  • Actualite
  • Business
  • Sandro, Maje, Claudie Pierlot: objectifs confirmés après un 3T porté par l'international

Sandro, Maje, Claudie Pierlot: objectifs confirmés après un 3T porté par l'international

By AFP

29 oct. 2019

Business

SMCP, la maison mère des marques de prêt-à-porter Sandro, Maje, Claudie Pierlot et De Fursac, confirme mardi ses objectifs 2019 en publiant une activité en hausse au troisième trimestre, toujours portée par l'international.

De juillet à septembre, le chiffre d'affaires a progressé de 10,8 pour cent à 274,5 millions d'euros, et de +9 pour cent à taux de change et périmètre constants, précise l'entreprise dans un communiqué.

Cette croissance a été "portée par l'ensemble des marchés à l'international et la poursuite de l'expansion du réseau de magasins", commente le groupe.

Sur les neuf premiers mois de l'année, l'activité affiche une hausse de 10 pour cent à 814,9 millions d'euros.

Fort d'un "bon démarrage des collections automne-hiver 2019" à l'international et d'une "performance (qui) s'est améliorée tout au long du trimestre" en France, selon son directeur général Daniel Lalonde, cité dans le communiqué, le groupe confirme tabler sur une croissance de son chiffre d'affaires comprise entre "+9 pour cent et +11 pour cent à taux de change constant" cette année.

Sur les 12 derniers mois, SMCP a ouvert 107 magasins exploités en propre, dont 51 en Asie-Pacifique (Chine continentale, Hong Kong, Corée du Sud, Singapour, Thaïlande, Australie), 47 en Europe hors France et au Moyen-Orient et 16 dans la "région Amériques".

En France, le chiffre d'affaires a légèrement progressé au troisième trimestre: +2,5 pour cent à 91,8 millions d'euros, "malgré un marché difficile".

Le groupe y a fermé sept magasins "tout en continuant d'investir dans de nouveaux emplacements-clés", dit-il. Après une baisse de la fréquentation des magasins liée à la canicule en juillet, la croissance du chiffre d'affaires a retrouvé une "bonne dynamique" en août.

C'est en Asie-Pacifique que les ventes ont été les plus dynamiques, "malgré les événements se déroulant actuellement à Hong-Kong": +23,8 pour cent à 59,2 millions d'euros, contre +12,4 pour cent en Europe hors France à 87,5 millions d'euros, grâce à un "bon démarrage des collections automne-hiver 2019", et +11 pour cent dans la région Amériques en dépit d'une base de comparaison très élevée, détaille SMCP.

Par marque, toujours au troisième trimestre, Sandro affiche une hausse de 12,2 pour cent à 133,4 millions d'euros, Maje progresse de 10 pour cent à 108,3 millions d'euros, tandis que Claudie Pierlot et De Fursac (récemment racheté et intégré sur un mois) sont en croissance de 8 pour cent à 32,9 millions d'euros.

Evelyne Chetrite et Judith Milgrom ont fondé respectivement Sandro et Maje à Paris en 1984 et en 1998, et elles continuent à en assurer la direction artistique. Fondée en 1984 par Mme Claudie Pierlot, la marque Claudie Pierlot a été acquise en 2009 par le groupe devenu SMCP.

Photo: SMCP website/ Claudie Pierlot

Claudie Pierlot
Maje
Sandro
SMCP