• Home
  • Actualite
  • Business
  • SMCP : un défenseur des actionnaires dénonce une "absence de transparence"

SMCP : un défenseur des actionnaires dénonce une "absence de transparence"

By AFP

8 nov. 2021

Business

Crédit: Sandro website

Paris - La société de conseil aux actionnaires Gouvernance en Action a réclamé lundi plus de "transparence" à la direction du groupe textile français SMCP (Sandro, Maje, Claudie Pierlot et Fursac) au sujet de son actionnariat en plein bouleversement.

"Êtes-vous en mesure d'avoir une vision claire de votre actionnariat ?", a demandé Gouvernance en Action à la directrice générale de SMCP, Isabelle Guichot, dans un courrier transmis à l'AFP. La société formule plusieurs autres questions, assurant que "les actionnaires minoritaires de SMCP souhaitent avoir des réponses".

Ces dernières semaines, l'actionnariat de SMCP - groupe détenu par le chinois Shandong Ruyi - a en effet été bousculé, à la suite d'un défaut de European TopSoho, filiale luxembourgeoise de Shandong Ruyi qui était son actionnaire majoritaire (53 pour cent). European TopSoho n'a pas remboursé à temps un emprunt obligataire de 250 millions d'euros, une dette échangeable en titres et représentant environ 37 pour cent du capital social de SMCP.

Ses créanciers - les fonds BlackRock, Carlyle, Anchorage, Boussard et Gavaudan, réunis au sein de l'entité Glas - ont donc décidé de prendre possession le 29 octobre de 29 pour cent du capital de SMCP, et comptent vendre "l'intégralité des actions nanties, idéalement en bloc" à un tiers, pour se rembourser. Le 4 novembre, SMCP a annoncé dans un communiqué que European TopSoho avait cédé en parallèle plus de 12 millions d'actions SMCP non nanties, représentant environ 16% du capital, sans préciser à qui elles avaient été cédées.

Gouvernance en Action demande donc à la directrice générale de SMCP si elle a reçu une déclaration de la part du ou des nouveaux actionnaires. Les statuts de SMCP précisent que toute participation supérieure ou égale à 1 pour cent du capital doit être notifiée au groupe : une absence de déclaration pourrait signifier que les 16 pour cent du capital ont été répartis entre plus de 17 investisseurs différents, relève la société de conseil aux actionnaires. "Cette absence de transparence, renforcée par les rumeurs que l'on peut lire dans la presse, est de nature à peser sur le cours du titre SMCP", ajoute Gouvernance en Action.

De son côté, SMCP a jusqu'à présent toujours insisté sur le fait que la situation entre ses actionnaires "ne remet pas en cause ses propres financements et ses opérations".(AFP)