Les exportations horlogères suisses ont continué de chuter en août, reculant de 8,8 pour cent à 1,4 milliard de francs suisses (1,2 milliard d'euros), a annoncé mardi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FHS).

Comme les mois précédents, Hong Kong, le premier marché d'exportation pour les fabricants de montres suisses, a continué de dégringoler, accusant une baisse de 28,7 pour cent, après avoir reculé sans discontinuer depuis déjà un an et demi. "Les États-Unis ont confirmé leur mauvais résultat de juillet, après une période pourtant plus favorable", a également détaillé la FHS dans un communiqué, précisant que ce marché, le deuxième plus gros débouché pour l'horlogerie suisse, avait quant à lui accusé une baisse de 12,4 pour cent.

En Chine, les exportations de montres suisses ont par contre bondi de 29,1 pour cent, la FHS précisant cependant que la base de comparaison était favorable. En Europe, l'Allemagne a bouclé son cinquième mois de fort recul, avec un repli de 14,7 pour cent, tandis que les exportations vers la France se sont contractées de 24 pour cent. Le Royaume-Uni a par contre continué de profiter des effets du vote sur le Brexit, avec une hausse de 23,5 pour cent en août après avoir déjà grimpé de 13,4 pour cent le mois précédent.

La semaine dernière, lors d'un point sur son activité, Richemont, le numéro deux mondial du luxe, avait expliqué que l'affaiblissement de la livre sterling avait soutenu les ventes depuis le référendum en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

Le groupe, dont le portefeuille de marques inclut la maison de joaillerie Cartier ainsi que les montres Piaget et IWC, avait cependant pointé que l'environnement était difficile sur d'autres marchés, notamment en France, où les ventes ont été minées par la baisse de la fréquentation touristique. La baisse des ventes à Hong Kong l'a également poussé à proposer aux détaillants de reprendre une partie des stocks pour les modèles qu'ils peinent à écouler. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS