• Home
  • Actualite
  • Business
  • Suisse : les exportations horlogères se stabilisent en février

Suisse : les exportations horlogères se stabilisent en février

By AFP

18 mars 2021

Business

Zurich - Les exportations horlogères suisses se sont stabilisées en février, après plusieurs mois de fortes chutes dues à la pandémie, grâce au rebond des marchés chinois, de Hong Kong et des Etats-Unis, a annoncé jeudi la fédération de ce secteur.

Sur le mois écoulé, la baisse des exportations horlogères s’est quasi-stabilisée, le recul se limitant à 0,3 pour cent par rapport à février 2020. Au total, elles se sont montées à 1,6 milliard de francs suisses (1,4 milliard d’euros), selon un communiqué de la fédération horlogère.

Pour la première fois en onze mois, les exportations de montres suisses ont connu une croissance (+8,8 pour cent) vers les Etats-Unis, un des grands marchés pour l’horlogerie suisse. Le rebond le plus spectaculaire a toutefois été enregistré en Chine, où elles ont crû de 161 pour cent par rapport à février 2020. L’ampleur de cette hausse s’explique toutefois par la base de comparaison, la fédération horlogère rappelant qu’elles avaient dégringolé en février l’an passé vers la Chine, premier pays touché par le coronavirus.

Si les exportations vers la Chine avaient été les premières à décrocher, elles s’y sont toutefois rapidement redressées les mois suivants, devenant le seul marché en croissance pour l’horlogerie suisse en 2020 alors qu’une grande partie des achats des clients chinois se sont reportés sur les boutiques dans le pays.

Hong Kong, où les touristes chinois sont habituellement nombreux à faire leurs emplettes de produits de luxe, a dû se contenter d’un rebond “plus modeste”, de 9,8 pour cent, a noté la fédération horlogère, la hausse s’expliquant là aussi par la base de comparaison. Les exportations horlogères suisses y ont chuté mois après mois depuis le début des manifestations pro-démocratie qui ont secoué l’archipel.

Sur les grands marchés européens, l’absence des touristes asiatiques, qui contribuent à une part importantes des achats de montres de luxe, a en revanche continué de se faire ressentir. En février, les exportations horlogères se sont contractées de 7 pour cent vers le Royaume-Uni, de 20,3 pour cent vers la France et de 23,1 pour cent vers l’Italie. (AFP)

Crédit : Unsplash, Patrick.