• Home
  • Actualite
  • Business
  • Suisse : les exportations horlogères soutenues par la Chine et les Etats-Unis en mai

Suisse : les exportations horlogères soutenues par la Chine et les Etats-Unis en mai

By AFP

17 juin 2021

Business

Zurich - Les exportations horlogères suisses se sont élevées à 1,8 milliard de francs suisses (1,6 milliard d’euros) en mai, soit un niveau comparable au mois précédent, soutenues par la Chine et les Etats-Unis, a annoncé jeudi la Fédération horlogère suisse.

Par rapport au mois de mai 2019, les exportations de montres suisses se sont accrues de 17,4 pour cent vers la Chine et ont continué de se redresser vers les Etats-Unis, enregistrant une progression 16,6 pour cent, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Elles ont également rebondi de 8,3 pour cent vers le Royaume Uni, la hausse sur ces trois grands marchés aidant à compenser des replis encore “marqués” sur les autres grands débouchés pour les fabricants de montres suisses.

La situation reste “encore difficile” sur des marchés de référence, tels que Hong Kong (-27,5 pour cent) et le Japon (-26,4 pour cent), les mesures sanitaires et restrictions de voyages continuant de peser sur les exportations, a reconnu la fédération horlogère.

Compte tenu du trou d’air l’an passé avec le choc de la crise sanitaire, la fédération horlogère a de nouveau choisi de réaliser les comparaisons en utilisant les chiffres de 2019 comme référence, plus pertinents pour refléter les tendances.

Après une chute historique de 81,3 pour cent en avril 2020, les exportations horlogères avaient enchainé par un deuxième mois de baisse hors-norme, avec une dégringolade de 67,9 pour cent en mai, alors que la demande s’était effondrée face aux fermetures des boutiques et au gel du tourisme lors de la première vague de la pandémie de Covid-19.

Mathématiquement, la base de comparaison fait ressortir un bond spectaculaire de 174,2 pour cent par rapport à mai 2020. Mais comparées à mai 2019, les exportations horlogères s’inscrivent en repli de 11,9 pour cent, a décrypté la fédération horlogère, qui a préféré se baser sur les chiffres d’avant crise, plus pertinents pour jauger l’ampleur du rattrapage.

Sur les cinq premiers mois de 2021, les exportations horlogères ainsi s’inscrivent toujours en baisse de 3 pour cent par rapport période comparable de janvier à mai 2019, a-t-elle précisé. Ces chiffres n’en sont pas moins encourageants, la fédération horlogère estimant que le secteur horloger “peut tout de même envisager” un retour à la normale “plus tôt” que prévu. (AFP)

Crédit : Luxotheque.com