Swatch Group: bénéfice net 1S en chute de 52 pour cent, marchés difficiles à Hong Kong et en Europe

Swatch Group, numéro un mondial de l'horlogerie, a dévoilé jeudi un bénéfice net en chute de 52 pour cent au premier semestre dans un contexte difficile pour le secteur de l'horlogerie à Hong Kong mais aussi en Europe depuis les attentats en France et en Belgique.

Sur les six premiers mois de l'exercice, le groupe suisse, qui avait émis un avertissement sur ses résultats la semaine passé, a vu son bénéfice net plonger à 263 millions de francs suisses (239 millions d'euros), a-t-il indiqué dans un communiqué. Son chiffre d'affaires s'est quant à lui contracté de 11,4 pour cent à 3,7 milliards de francs suisses.

Le secteur de l'horlogerie, qui avait connu une phase d'expansion spectaculaire malgré la crise financière, a connu un revers de fortune depuis l'introduction fin 2013 de mesures de lutte contre la corruption en Chine, interdisant les cadeaux extravagants, ce qui avait pénalisé lourdement les ventes de montres de prestige. Et les difficultés se sont depuis accumulées, entre la "Révolution des parapluies" à Hong Kong qui a fait fuir les touristes chinois qui venaient y faire leurs emplettes de produits de luxe, les secousses sur le rouble qui ont laminé le pouvoir d'achat de la clientèle russe, et les attentats de Paris en novembre dernier qui ont pesé sur les flux touristiques.

L'Europe s'était posée l'an passé comme la dernière poche de croissance pour l'horlogerie suisse, mais a connu une très grosse chute d'activité depuis les attentats de novembre. En Chine, la situation s'est normalisée au premier semestre, a toutefois précisé le groupe, notamment pour ses marques de prestige qui englobent entre autres Breguet, Blancpain et Omega.

Hong Kong semble à présent avoir passé le creux du cycle dans son réseau de boutiques, a-t-il ajouté, tout en reconnaissant que la distribution auprès des détaillants se maintenait à un niveau très faible, les commerçants locaux renonçant à se réapprovisionner dans un contexte de grande incertitude.

Swatch Group a dit s'attendre à un second semestre "clairement plus fort", évoquant une "accélération nette" au Royaume-Uni dans son propre réseau de boutiques grâce au cours avantageux de la livre sterling depuis le Brexit. Il entrevoit également des signes clairs de reprise du tourisme dans certains pays européens tels que l'Espagne et l'Italie. La situation devrait toutefois demeurer difficile en France et en Belgique. (AFP)

Photo: Swatch Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS