Le premier semestre 2015 a été "encourageant" pour le secteur français du textile, grâce à une combinaison de facteurs favorables, une tendance qui devrait se maintenir pour la seconde partie de l'année, a annoncé jeudi l'Union des industries textiles (UIT).

A fin juin la production du secteur a progressé de 2 pour cent, le chiffre d'affaires de 1 pour cent, les carnets de commandes sont à la hausse et les exportations de janvier à fin juillet sont restées dynamiques (+5 pour cent), selon l'UIT. Ces résultats sont dus notamment à l'évolution de la parité euro/dollar qui a soutenu les exportations avec les Etats-Unis (+11 pour cent), la baisse du prix des matières premières, y compris le coton, et des taux bas "propices aux investissements", a détaillé Yves Dubief, le président de l'UIT, lors d'un point-presse à Paris.

M. Dubief n'a toutefois pas fait de pronostics chiffrés pour 2015 et 2016, se montrant soucieux du ralentissement du rythme du commerce mondial et des pays émergents comme la Chine, le Brésil et la Russie. Il a néanmoins tablé pour la fin de l'année sur une évolution similaire à celle des 6-7 premiers mois. Le segment de la lingerie a connu un "trou d'air" sur les 6 premiers mois, en raison d'une consommation intérieure "atone", mais l'UIT a observé une reprise à la rentrée et compte sur les exportations comme relais de croissance. Le segment des textiles dits "techniques", qui représente désormais 40 pour cent du périmètre du secteur, contre 25 pour cent il y a seulement 5-6 ans, confirme son dynamisme grâce à certains débouchés prometteurs, comme l'aéronautique ou la santé, a souligné l'UIT.

Dans le cadre du plan stratégique "textiles techniques et intelligents", le gouvernement a mobilisé 20 millions d'euros pour soutenir des projets innovants d'entreprises du secteur, comme par exemple celui de la société normande Depestele, qui propose d'optimiser son processus de transformation du lin pour en faire une fibre végétale compétitive par rapport aux synthétiques utilisés dans l'industrie.

La filière textile en France regroupe 2.300 entreprises et 60.000 salariés. L'an dernier le chiffre d'affaires de la branche s'est élevé à 12,9 milliards d'euros, (+3 pour cent sur un an), dont 8,1 milliards d'euros à l'export (+4 pour cent). (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS